Dibango Dibanga, sensation TikTok du moment, promet de « révéler » sa nationalité

Pour faire impact sur les réseaux sociaux, la créativité est un must. Avec un concept tout à fait original, un jeune homme, apparemment dans la vingtaine a réussi à construire un mystère autour de lui et les utilisateurs haïtiens de TikTok se prennent la tête. Dibango Dibanga.

Publié le 2022-09-26 | lenouvelliste.com

Les tentatives de Ticket d'avoir plus d'informations sur l'identité de celui appelé « Dibango Dibanga » par tout le monde, se sont révélées vaines. D'ailleurs, le contraire nous aurait étonné. Le mystère sur qui il est en réalité, c'est la base du contenu qu'il propose sur TikTok. Mais, Dibango Dibanga promet de se mettre à nu. Sur son profil, il est écrit : « je révèlerai mon identité quand j'aurai 1 million d'abonnés ». Il en est à 160 milles pour le moment. 

La formule du TikToker, présent sur TikTok et d'autres réseaux sociaux sur le nom de « Ralph the singer », est simple. Il chante des chansons en langues étrangères, particulièrement en français, en anglais et dans des langues africaines, porte des tuniques, des foulards qui ramènent à l'Afrique. D'ailleurs, il doit son pseudo au seul passage retenu de ce morceau africain qu'il reprend fort souvent, comme son hymne : Dibango Dibanga.

Quand il s'agit d'une chanson en Créole haïtien, Dibango Dibanga a la langue lourde. Il a l'accent d'un étranger qui tente difficilement de prononcer des mots dans une langue autre que la sienne. Des followers s'interrogent. « Èske w se ayisyen ? » « Alewè ayisyen misye ye wi » D'autres s'énervent et sortent des gros mots. Pas étonnant. C'est un réseau social. Le compte de « Ralph the singer », a même été désactivé par TikTok pendant un moment avant d’être récupéré par la suite. Le créateur répond aux commentaires qu'il insère dans ses vidéos, seulement s'ils ne sont pas en Créole haïtien.

Mais Dibango Dibanga n'a pas été assez prudent pour bien cacher son jeu. Il a été identifié par la foule récemment dans une boîte de nuit à Mirebalais où le Disc-Jockey Tony Mix faisait le show. Invité à gravir la scène, Dibango Dibanga a reçu les félicitations de « Dj Peyi a ». Cette fois-ci, en jeans, blazer et foulard autour de sa tête, il a chanté sans son accent d'africain, un extrait de « Si m te konnen » de Kenny Haïti et Baky.

Devinez quoi ? Malgré cet épisode à Mirebalais, Dibango Dibanga continue son acte : Feindre de ne pas être du pays ; taper sur les nerfs à certains ; amuser d'autres.



Réagir à cet article