Port-au-Prince: paralysie totale des activités, une station de radio attaquée

Publié le 2022-09-13 | lenouvelliste.com

Les activités ont été complètement paralysées dans la région métropolitaine et dans plusieurs départements du pays, ce 13 septembre 2022. Très tôt mardi, des rues ont été complètement barricadées. Le commerce, le transport en commun étaient au point mort. Les portes des institutions de l’administration publique, des banques, des supermarchés et des maisons de transfert sont restées fermées. Il était difficile même pour les piétons de se rendre d’un point à un autre au cours de la journée de ce mardi.

A Delmas 17, des protestataires ont tenté d’investir le local de l’Office national assurance vieillesse (ONA). Selon un témoin, des individus ont fait feu et lancé des pierres en direction de l’institution. En réaction, les agents de sécurité ont procédé à des tirs de dissuasion. « Un mort a été enregistré au cours de ces échauffourées. Et on accuse les agents de sécurité d’être responsables de ce décès », a expliqué une source au journal. Des agents de la police ont été dépêchés pour empêcher aux protestataires d’envahir les locaux de l'institution. 

A Pétion-Ville, où des centaines de manifestants ont gagné les rues, des locaux de plusieurs institutions ont été attaquées. C’est le cas de la station de radio Model FM, située à la rue Rebecca. « Au cours de la journée de mobilisation dans la capitale ce mardi, des individus non identifiés ont attaqué notre local. Un de nos collaborateurs est sorti blessé. Notre bâtiment et d’autres matériels sont endommagés. Nous réclamons le support de la police », peut-on lire dans une publication de la radio sur Facebook, accompagnée de plusieurs clichés de baies vitrées et autres matériels cassés. Des individus non identifiés s’en sont également pris à d’autres entreprises à Pétion-Ville et Delmas, tentant certaines fois de les piller. 

Des ambassades fermées jusqu’à nouvel ordre 

L’ambassade de France, située dans les parages du Champ de Mars, a publié des consignes de sécurité à ses ressortissants et annoncé sa fermeture jusqu’à nouvel ordre. « Aux Français vivant en Haïti : détérioration de la situation (heurts et barrages) à Port-au-Prince et en province. L'Ambassade recommande : limiter vos déplacements au strict nécessaire; être très prudents lors de ces déplacements; prévoir un stock de première nécessité au domicile. Ces événements nous conduisent à fermer les services de L'Ambassade au public dès maintenant et jusqu'à nouvel ordre », peut-on lire dans l’avis publié par l’ambassade de France. 

En fin d'après-midi, l'ambassade d'Espagne a également annoncé sa fermeture pour mercredi 14 septembre. "En raison des événements  à Port-Au-Prince, nous sommes constraints à fermer les services de l’Ambassade d’Espagne au public ce mercredi 14 septembre. Nous nous excusons pour ce désagrément", peut-on lire sur le compte Twitter de l'ambassade. 

Débutées depuis plusieurs semaines, les manifestations ont augmenté en ampleur lundi pour protester contre l’annonce du premier ministre Ariel Henry de revoir à la hausse le prix des carburants (objets de maché noir), qui se vendent beaucoup plus au marché informel. Lors d’une adresse à la nation, le chef du gouvernement avait révélé que l’Etat a dépensé plus de 50 milliards de gourdes pour subventionner ces produits. Selon ses explications, l’arrêt de la subvention va garantir la disponibilité du carburant dans toutes les stations et un retour à la normale du marché qui, depuis au moins deux mois tend à se déstructurer. 



Réagir à cet article