Le retour des balles

Publié le 2022-08-23 | lenouvelliste.com

Depuis deux jours, des manifestations sont organisées en plusieurs points du territoire pour protester contre la vie chère, contre l’insécurité et contre le premier ministre Ariel Henry.

Rien de très spectaculaire. Des manifestations comme on en a déjà vu. Avec slogans et pneus enflammés. Barricades et jets de pierre.

N’était la fragilité du gouvernement en place, il n’y a pas de quoi inquiéter les chefs.

Et pourtant, voilà qu’ils ont décidé de réagir de manière brutale.

À Port-au-Prince comme en province. Gaz lacrymogène, tirs de sommation et balles à hauteur d’homme ont été utilisés.

Le bilan est déjà lourd. A la capitale comme dans les chefs lieux de département, on déplore des morts et des blessés.

Est-ce de regrettables dérapages ou une instruction donnée à la Police nationale d’Haïti ?

Il est trop tôt pour le dire, mais il est déjà dommage ce retour des balles contre la population qui manifeste contre la vie chère, l’insécurité et un gouvernement qui ne fait rien pour résoudre ses problèmes.

On a souvent taxé le premier ministre de jouer la montre, de préférer ne rien faire pour ne pas mal faire, voilà qu’il écorne sa réputation.

En deux jours, on dénombre trois morts et une dizaine de blessés par balles. C’est trop.

En treize mois, le remplaçant du président Jovenel Moïse a laissé empirer toutes les situations qui étaient déjà déplorables. Il a même ouvert de nouveaux fronts de problèmes. Pour notre malheur la situation internationale a pesé sur nos difficultés et rien ne laisse entrevoir des jours meilleurs à l’horizon.

Le pays a besoin de toutes sortes de solutions sauf de celles qui proposent des armes tournées contre la population.



Réagir à cet article