Tigwav, kote fèt la ye ?

Ce lundi 15 août, la commune de Petit-Goâve célèbre sa sainte patronne, La Notre-Dame. Bals et festival sont prévus pour l'occasion.

Publié le 2022-08-14 | lenouvelliste.com

Ce dimanche matin, à mon arrivée sur l'avenue La Hatte, peu de véhicules circulent. Trop peu pour une veille de fête. Les rares motocyclettes qui passent par là, transportent des gens vers l'église, vu la tenue des passagers. " Je suis étonné de voir l'avenue La Hatte aussi parsemée, alors que demain est 15 août. Dans le temps, la circulation aurait été tellement difficile qu'il aurait fallu passer par la route nationale ", s'exclame un chauffeur de taxi moto. 

Un peu plus loin, au bord de mer, à Bon Repos, des fêtards de la nuit dernière sont encore là. Un verre en main, en face d'un plat de fruits de mer, spécialité du coin, ils ne pensent pas encore à rentrer à la maison, alors qu'il est déjà 10h du matin. Lajounen kou lannwit se fèt. Les tenants des restos logés dans les hangars, se préparent pour la prochaine nuit. 

La bande de troubadour " Ti Zanmi ", amuse les lieux.   « Bòs la sa n ap fè ? », me questionne celui qui a l'air d'être le Maestro. Le billet que j'ai sorti m'a donné droit à 2 morceaux. Après nous avoir chanté les paroles « San gason kisa fanm t ap ye, san fanm kisa gason t ap fè ? », l'un des musiciens signale que « Bòs la », mérite un peu plus pour son argent. Je lui suis reconnaissant, soit dit en passant, pour sa pertinente remarque. Le groupe me laisse avec les notes de la traditionnelle « Myan myan ».

Comment venir à Petit-Goâve et ne pas visiter Bananye, cette exquise plage de la 3ème section. Direction « Ti Ginen », la localité où un bateau nous attend. Après 30 minutes en mer, nous découvrons le beau sable blanc, la forestation pittoresque de la plage. Encore le même constat qu'au centre-ville. La foule a fait faux bon aux marins, aux marchands de fruits de mer.  « Je me souviens des années où plusieurs grands bateaux seraient accostés ici avec de la musique et des touristes à bord », se remémore le marin qui nous transporte, l'amertume dans la voix. 

Le temps de se reposer un peu, faire la fête, c'est surtout une affaire de nuit. Ce dimanche soir, Ekip et le chanteur Charlin Bateau animent une soirée au Lambi Night Club. Demain, le jour-j, ce sera au tour de Gazzman Couleur et sa bande, Disip, de gâter ceux qui sont venus fêter avec Petit-Goâve et les habitants de la Cité de Faustin Soulouque. À Louco Night Club. Le festival de rue traditionnel, à l'entrée de la ville, se tient les mardi 16 et mercredi 17 août.

Par ailleurs, 2 soirées ont eu lieu parallèlement depuis le samedi 14 août. Tony Mix d'une part au Lambi Night Club, et d'autre part, à Louco Night Club, Ram, K-Niway, T-Lunèt, entre autres, ont fait chanter et bouger les gens. Avan fèt se fèt. Aprè fèt se fèt. 



Réagir à cet article