« Mon père, ce héros », un recueil de nouvelles touchant

« Timoun jodi, granmoun demen ( Enfants aujourd'hui, adultes demain) », un dicton bien connu en Haïti. Mais, qu'adviendra-t-il si les enfants ne sont pas éduqués, nourris en un mot, ne jouissent pas de leurs droits ? La délinquance juvénile augmente, la violence augmente, le pays sombrera. C'est cette problématique qu'aborde le recueil de nouvelles « Mon père, de héros », paru en 2019, sous les presses de C3 Éditions, sous la direction du nouvelliste Gary Victor.

Publié le 2022-08-11 | lenouvelliste.com

Le recueil de nouvelles intitulé « Mon père, ce héros » est un ouvrage collecti, dirigé par le célèbre écrivain Gary Victor. C'est l'œuvre de dix lauréats de la 5e édition du concours national scolaire de nouvelles, organisé par  l’Association des professeurs de français d’Haïti (APROFH). Cet ouvrage est composé de dix nouvelles : Little Blue Moon (Ervenshy Jean-Louis) ; L'enfant en guenilles ( Victoria Antoine) ; Mon père, ce héros ( Darha Jhennika Noël ) ; Le Naturel (Hans Raphaël de Delva); Mon père, ce héros (Anne-Lise Abellard) ; Droits bafoués (Rajiv David Alcimé) ; Contre toute attente (Mageda Bella Carène Altidor) ; L'imprévu (Princeley Jessica Leydarlie Joseph); La promesse (Christ-Eïna Gaella Sanon) et L'enfant perdu (Esther Samantha Baptiste).

Dans ce recueil de nouvelles, ces auteurs posent un regard critique sur la situation de nos enfants qui sont livrés à eux-mêmes. Ils donnent à voir de ces enfants démunis vivant dans la précarité et la pauvreté abjecte. Souvent orphelins ou abandonnés à leur sort, ils créent eux-mêmes leur existence. Sans un toit, ils dorment sur une galerie, dans une camionette ou à la belle étoile. Pour se nourrir, ils mendient et se livrent à toutes sortes d'artifices : laver des voitures, essuyer des vitres ou voler littérallement. Ils sont à la merci d'un bon Samaritain.

Dans ce petit recueil de 148 pages, c'est la vie de ces petits êtres qui est exposée. De petits et grands enfants lâchés dans la nature, des laissés-pour-compte qui triment pour créer la vie. Leur vie. C'est le quotidien de ces enfants qui ne fréquentent pas l'école, qui ne sont pas instruits ni orientés. C'est la réalité criante de notre société défilant sous la plume des jeunes ayant la chance de ne pas connaitre cesort troublant. C'est la mise au grand jour de la faillite de l'État qui ne garantit pas les droits des enfants. C'est sa faillite au regard de sa noble mission qui est d'accompagner les enfants. C'est aussi l'incapacité de toute une société, incapable de permettre à l'enfant de jouir pleinement son droit et d'avoir sa part d'humanité.

« Mon père, ce héros », un ouvrage touchant, qui interpelle dans le contexte socio-économique très difficile que traverse le pays, où des enfants sont armés, tuent, volent et violent. C'est un livre d'actualité qui nous renvoie à des enfants soldats non éduqués et pris en charge par nos décideurs, exhibant fièrement sur les réseaux sociaux leurs armes de guerre. C'est un ouvrage qui s'interroge aussi sur le véritable rôle des nombreux parents, incapables de subvenir aux besoins de leurs enfants et qui les laissent voler de leurs propres ailes.

Le livre " Mon père, ce héros", œuvre de dix jeunes auteurs, touche la plaie du doigt. Cet ouvrage a tout son mérite. Le concours a aussi tout son mérite ; parce qu'il tend à identifier les jeunes talents littéraires ; les encadrer à travers des ateliers d’écriture pour assurer la relève ; les accompagner pour qu'ils deviennent des modèles et des leaders dans la société.

Ce concours invite les jeunes de différentes écoles secondaires de la République à prendre leurs plumes pour continuer une nouvelle entamée par un écrivain iconique. Les incipits ont été rédigés respectivement par Dany Laferrière, Lyonel Trouillot, Kettly Mars, Gary Victor, Yanick Lahens, India Desjardins (écrivaine québécoise). Les nouvelles que les jeunes écoliers écrivent à partir de ces incipits sont soumises à l’appréciation d’un jury composé de pointures littéraires et présidé notamment par l’Immortel de l’Académie française Dany Laferrière.

« Mon père, ce héros » , sous la direction de Gary Victor, C3 Éditions, 148 pages, 2019.



Réagir à cet article