Textes retrouvés / CE Éditions

Louis-Édouard Pouget, un homme, une histoire

Dans la collection Textes retrouvés de CE Éditions, l'historien Michel Soukar a présenté, en avril dernier, le livre intitulé « Louis-Édouard Pouget ( 1870-1934) ». Soukar a eu le plaisir de faire la présentation de la réédition de l'ouvrage d'Antoine Bervin consacré à Édouard Pouget qui est, selon lui, un brillant défenseur de l'intérêt national. Par cette réédition, Soukar réhabilite l'auteur Antoine Bervin et la mémoire de Louis-Edouard Pouget.

Publié le 2022-08-05 | lenouvelliste.com

Lors de cette présentation à la presse, Michel Soukar a fait l'éloge de Louis-Edouard Pouget. Selon l'historien, ce nom mérite d'être aussi connu comme beaucoup d'autres grands noms, précisant que Pouget  a été un parlementaire, un diplomate, un ministre, un homme qui a adopté et défendu pendant toute sa vie des principes de lutte contre la corruption, l'incompétence et les apatrides.

Dans les premières pages de son ouvrage, Antoine Bervin rend hommage à Louis-Edouard Pouget et exprime son admiration pour cet homme de grande culture qui était un magnifique échantillon d'Haïtien. Faisant allusion à Émile Zola qui s'était révélé comme le défenseur de la vérité et qui s'était dressé contre une nation tout entière, dans l'affaire Dreyfus, Bervin voyait en Pouget un humaniste et un patriote. Antoine Bervin nous révèle cette personnalité énergique à l’intelligence pétillante et à la parole canonnière. D'ailleurs, sa naissance sur un bateau de guerre haïtien laissait présager un bel avenir. Un avenir de combat pour cette nation fondée par des guerriers.

Louis-Edouard Pouget, le professeur 

Louis-Edouard Pouget débuta dans la vie par l'enseignement. Se trouva à la douane du Cap-Haïtien, lors des évènements de 1888, obligeant tous les hommes en âge à porter des armes, Pouget réintégra le Lycée où il pouvait être plus utile au pays. Au lycée, Pouget était tour à tour professeur de sciences mathématiques, de sciences physiques et naturelles, du cours de philosophie...

Pouget, ministre réformateur 

La carrière de Louis-Édouard Pouget ( 1870-1934) peut être considérée comme un modèle, selon Antoine Bervin. Un modèle dans le sens où, malgré ses erreurs, ses errements, il représente l'illustration et la défense des intérêts nationaux et la nécessité d'une gestion saine des affaires du pays. À titre d'exemple, comme ministre des Finances, il a combattu pour avoir un service fiscal efficace.

Pouget, le journaliste

Publiciste, journaliste et directeur-propriétaire du périodique « La Poste », Pouget a été emprisonné sous l’occupation militaire américaine entre 1922 et 1926. " Pour avoir défendu Les droits de la nation haïtienne avec trop de courage, l'ancien directeur du journal La Poste connut cinq fois la prison préventive en quatre ans, soit au total quatorze mois d'incarcération", écrit Antoine Bervin dans ce livre d'envergure, peu connu, consacré à Louis-Edouard Pouget. 

Pouget, le sénateur

Beaucoup sont ceux qui se plaignent aujourd'hui du maigre bilan de nos parlementaires budgetivores. Pourtant, Louis-Edouard Pouget est un modèle de sénateur de la République. Siégeant pour le département du Nord, aux côtés d'autres éminents parlementaires, tels que: Fouchard Martineau, Horatius Baissant, Pouget se distingua. Au Sénat, l'originaire du Cap-Haïtien s'opposa à de nombreux projets qu'il trouva trop onéreux pour le Trésor public déjà obéré. Il a aussi risqué sa vie pour la défense des intérêts nationaux, avec son vote contre le projet de convention haïtiano-amé­ricaine comme sénateur en 1915. Pouget était profondément un patriote.

« Louis-Édouard Pouget (1870-1934) », un livre à lire. Pour l'historien Michel Soukar, cet ouvrage permet de découvrir ce grand méconnu de la diplomatie haïtienne et notre histoire parlementaire. Quand Pouget est entré au Parlement,  il a permis à Haïti d'avoir une école de sciences appliquées pour former des ingénieurs. Selon Soukar, Pouget ne se contentait pas que le pays ait seulement des hommes aux beaux discours, mais également des hommes qui peuvent construire nos infrastructures pour ne pas trop dépendre des étrangers.



Réagir à cet article