Un trafiquant d’armes arrêté par la police et libéré 6 mois plus tard par la justice est à nouveau recherché

Publié le 2022-07-04 | lenouvelliste.com

La police et la douane ont réalisé un important coup de filet à Port-de-Paix. À cette occasion, des armes et une énorme quantité de munitions ont été saisies. « 120 000 cartouches répartis dans 157 caisses, trois armes de poing (deux pistolets 9 mm et un revolver cal. 38 ), 30 chargeurs et 20 étuis de fusil Ak-47, 3,890 dollars US, 814,343 gourdes ont été saisis au port de Port-de-Paix, transportés par le navire Miss Lili, en provenance de la Floride (USA)  et chez Eddy Lafrance par la douane et la Police nationale d'Haïti (PNH) vendredi 1er juillet 2022 », a indiqué au Nouvelliste le directeur départemental du Nord-Ouest de la PNH, Jean Bruce Myrthil.

La police a émis trois avis de recherche contre les présumés trafiquants d’armes et de munitions nommés Marie Guirlène Estimable (exportatrice), Wilfrid Estimable (importateur) et Eddy Lafrance pour l’entreposage et la distribution illégale d’armes et de munitions. Invité à la matinale de Magik9 le lundi 4 juillet, le directeur départemental a révélé que certaines des personnes indexées dans cette affaire sont habituées des services de police. Au moins un des accusés a été déjà arrêté par les forces de l’ordre pour traffic d’armes avant d’être libéré quelques mois plus tard. « C’est connu de tous que ces individus sont des trafiquants d’armes et de munitions. Eddy Lafrance avait été arrêté l’année dernière pour traffic d’armes. Il a été libéré 6 mois plus tard », a révélé Jean Bruce Myrthil.

Le directeur départemental du Nord-Ouest a indiqué que la PNH travaille activement dans son département pour traquer les trafiquants d’armes. « Les instructions du DG Frantz Elbé ont été claires. Il a préconisé une cohésion entre la PNH et les autres institutions afin de renforcer la surveillance sur le port. Nos services de renseignement sont mobilisés. Nous braquons nos projecteurs sur certains individus à Port-de-Paix et à Saint-Louis du Nord. Ce sont des trafiquants connus. Ils ne font que ça », a-t-il fait savoir. 



Réagir à cet article