Baky en concert : Ils étaient plus que 286…

Publié le 2022-06-28 | lenouvelliste.com

Baky avait donné rendez-vous à ses fans et aux amants du Rap. Ni l’insécurité ni la pluie en milieu de soirée n’ont eu raison de la bonne volonté du public qui a fait le déplacement à El Rancho pour son premier grand concert, après la sortie des deux derniers EP « Rap ap rete rap », « Chante ap ret chante ». Ce vendredi 24 juin 2022, ils étaient environ trois mille, entassés sur la cour de l’hôtel, pour ce rendez-vous tant attendu avec le chef de file des « 286 nèg » et ses invités : Tafa Mi-Soleil, Medjy, Trouble Boy, Steves J. Bryan, Kenny Haïti, Charlin Bato et D-Singer. Les DJs Hot Squad, Nos et TonyMix étaient aussi de la partie pour le tout premier grand rendez-vous de l’été 2022, à Port-au-Prince.

Accéder ce soir à la cour principale  de l'hotel El Rancho où tout le décor est déjà planté pour le concert avec Baky, était à la fois un exercice de patience, de tolérance et surtout un test pour notre niveau de persévérance.

Première épreuve : faire le pied de grue dans une ligne interminable pour finalement passer le premier agent de sécurité. Deuxième épreuve et la plus pénible des deux : passer le hall d’entrée, se faire tasser délibérément pendant plus de 30 minutes pour atteindre en fin la fête promise. Moïse devant la mer rouge, dirait les chrétiens.

Mais les « popilè nation » ont pris leur mal en patience. Ils crient, suent comme des bœufs certes, mais résistent. Leur motivation n’écope même pas une ride. Ce soir seul le soutien et leur passion pour le rappeur des Cayes compte. Un d’entre eux ose même tourner une vidéo : « Je dois quand même garder un souvenir de toute cette épreuve », lance-t-il avec humour, en essuyant des gouttes de sueur perlant son front.

Tout obstacle surmonté avec résistance, le temps est désormais au plaisir. Les DJs Hot Squad et Nos sont là pour assurer le warm-up pendant environ deux heures, avant le show tant attendu. On boit, on fume, on danse. On surveille le moindre mouvement sur scène. Surtout. Qui sait, à n’importe quel moment Baky pourrait surgir.

Originaire aussi du chef-lieu du département du Sud, le chanteur D-Singer ouvre le show avec « Mwen bouke selibatè » et laisse la scène tout de suite après à l’homme de la soirée. Baky débute son premier grand concert avec « Peyi gè » devant des fans criant de joie, agglutinés près du podium. Le temps qu’il troque sa tenue noire contre un costume blanc, il revient avec « Yon vagabon chanje » qu’il interprète sans K-Dilak, puis enchaine avec « Zanj ». Il n’est pas un chanteur. Ce morceau le prouve. Cependant, il fait de son mieux pour la gloire de ses fans. En dépit des difficultés sonores et du playback qui supplante sa voix, parfois.

La chanteuse Tafa Mi-Soleil est la seule femme et première artiste qui partage la scène avec l’autoproclamé César. Dans sa robe blanche, la voix de « Reponn » rejoint ce dernier pour l’interprétation de « À l’infini ». Il laissera la scène à Tafa quelques minutes plus tard pour « Mizik sove vi m, part 2 ». L’ancienne protégée d’Evazyon Mizik est restée égale à elle-même sur ce titre et a prouvé encore une fois qu’elle ne stagnait pas. Tafa s’améliore. Et le public qui applaudit semble lui aussi remarquer les progrès.

Kenny Haïti fait son entrée avec les premières notes de « Bloke ». Baky et Charlin Bato le rejoignent après pour une prestation qui ne laisse pas malheureusement le temps au public de savourer cette chanson comme il faut. Sitôt commencée sitôt terminée. Un choix des organisateurs peut-être. S’en suivront « Vid » et « Love pa peye bill » qui, lui est servi avec Medjy. Ces deux chansons, vu la réponse du public qui les connaissaient par cœur, prouvent qu’elles sont bien parmi celles les plus populaires sur l’album. Le lead vocal du groupe « Enposib » ajoutera son morceau « Sa pa lòv » comme cerise sur le gâteau.

La soirée va crescendo quelques minutes plus tard grâce à « Si yo vle » mettant en scène Steves J. Bryan, Trouble Boy, Medjy et Baky. Même si, le play-back dépassait un peu Steves, c’était définitivement le moment tant attendu par ces fans qui ne se sont pas faits prier pour chanter, prendre des vidéos avec leurs smartphones et jouir. Cette chanson la plus écoutée de « Rap ap rete rap » sur Apple music a été sans conteste, la meilleure arme de l’homme Popilè qui a choisi, à la fin de cette performance de rendre un hommage au producteur Fred Hype décédé récemment.

Avec « Dènye lèt » et « Kite m motive m », l’auteur de « Fòs yon black » clôture son concert. Et son message pour tous ces supporters qui l’ont aidé à gagner haut la main ce pari malgré les problèmes logistiques, a été sous le signe de la reconnaissance. « Nou se pi gwo fòs mwen lè m anvi bay vag. Nou se pi gwo sous motivasyon m lè m anvi abandone », admet Baky avant de passer le relais à TonyMix pour continuer la fête jusqu’à l’aube.



Réagir à cet article