Examens officiels : le MENFP planifiera des reprises pour les élèves qui ratent des examens

Les élèves qui ne parviennent pas à passer les épreuves des examens pour une quelconque raison auront une nouvelle date programmée par le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, a annoncé le titulaire du ministère, Nesmy Manigat. Les élèves qui sont munis d’une fiche mais empêchés de se rendre dans leurs sièges respectifs peuvent se rendre dans n’importe quel centre d’examens pour passer les épreuves, a-t-il ajouté. 

Publié le 2022-06-20 | lenouvelliste.com

Ce lundi 20 juin, les examens officiels ont débuté sur toute l’étendue du territoire. Tôt ce matin, dans des quartiers de la capitale comme Tabarre, Pernier, Torcel, des tirs ont retenti incessamment. Des préoccupations concernant la participation des candidats aux examens de la 9e année qui habitent ces zones ont fusé. Le ministre de l'Éducation nationale est intervenu à la Matinale de Magik 9 pour calmer les esprits. Nesmy Manigat a annoncé des mesures prises par le ministère pour permettre à ces élèves de passer les tests.

« Les élèves qui ne peuvent arriver à 9 heures pour le premier examen qui est la communication française et le deuxième qui est la science expérimentale à partir de une heure, leurs parents peuvent garder leur calme. Ils auront la possibilité de les passer. Nous allons recenser tous les cas et annoncer la date fixée pour ces examens », a souligné le ministre, soulignant que la nouvelle échéance respectera le calendrier de la publication des résultats finaux du MENFP, où les noms et les notes de ceux qui ont raté les premières épreuves apparaîtront. 

Nesmy Manigat est revenu sur d’autres mesures d’urgence prises par le MENFP pour faciliter les élèves à passer les examens officiels. « Tous les 10 directeurs départementaux ont passé trois jours de travail avec moi la semaine dernière. Ils ont déjà véhiculé toutes les instructions données par la direction centrale du ministère pour que dans tous les bureaux des districts scolaires les inspecteurs principaux et ceux des zones exigent que n’importe quel candidat puisse composer dans n’importe quel centre d’examens. Par la suite, nous ferons la réconciliation informatique », a avancé M. Manigat, soulignant que cette décision concerne les élèves qui sont dotés d’une fiche d’examen.  

Nesmy Manigat en a profité pour annoncer la création par le MENFP du Centre permanent d’évaluation. Il a pour mission entre autres de substituer au bac permanent. Un élève qui n’avait pas réussi les épreuves des examens, ou qui avait raté des tests à cause d'une maladie ou d’un inconvénient quelconque pourra prendre un rendez-vous à travers le district scolaire suivant un protocole mis en place par le ministère pour la réalisation des épreuves.  

Nesmy Manigat a fait savoir que 930 centres d’examens à travers tout le pays sont disposés à recevoir les 201 000 candidats aux épreuves des examens de la 9e année cette année. 



Réagir à cet article