Pour ses 160 ans, Barbancourt fait peau neuve et part conquérir le marché international

Publié le 2022-06-17 | lenouvelliste.com

Cette année, le rhum Barbancourt célèbre ses 160 ans. Le rhum haïtien, patrimoine national, veut profiter de cette occasion pour faire un rafraîchissement dans la marque. Cette mise à jour concerne notamment le logo dans lequel est dorénavant intégré le slogan « Haïtien depuis 1862 », la forme des différentes bouteilles, les bouchons qui sont désormais en liège, entre autres. Les responsables ont expliqué que ces changements s’inscrivent également dans une perspective pour l’entreprise de s’ouvrir davantage sur le marché international. « En plus de célébrer nos 160 ans, nous célébrons également l’innovation », a fait savoir Thaïs Élie, brand manager de Barbancourt. Les nouvelles bouteilles seront commercialisées à partir de juillet prochain.

En marge d’une conférence de presse donnée ce vendredi à Pétion-Ville, Delphine Gardère s’est confiée au Nouvelliste sur ce nouveau projet, expliquant que son entreprise veut profiter de l’opportunité qu’offre ce secteur sur le marché international. « La catégorie du rhum est la deuxième catégorie la plus croissante dans le monde. Barbancourt est reconnu comme l’une des plus anciennes institutions dans le monde du rhum avec ses 160 ans d’existence. Nous avons décidé de faire une mise à jour de notre packaging afin de nous élever au niveau des standards internationaux des grands spiritueux », a-t-elle souligné.

Delphine Gardère a souligné qu’en dépit de ces changements, le rhum ne va pas changer de goût. « À l’intérieur de la bouteille, nous aurons toujours le même rhum. Les variétés, 3 étoiles, 5 étoiles, et réserve du domaine ne changeront pas. En revanche, le rhum blanc sera un rhum à 55, donc un over proof », a-t-elle précisé. La P.DG croit que malgré son âge, son entreprise doit toutefois innover, se mettre à jour. « Notre âge ne nous empêche pas de rester aux goûts du jour. Nous devons nous adapter au marché et aux consommateurs », soutient-elle.

Si Barbancourt vise le marché international, sa P.DG assure que le marché haïtien va continuer à être desservi au même niveau. En conséquence, assure-t-elle, il n’y aura aucune rareté du produit en Haïti. Madame Gardère a évoqué des investissements consentis qui augmentent la capacité de production. « Nous n’allons pas ralentir sur Haïti. Nous avons réalisé des investissements au cours de ces deux dernières années. Nous avons changé la ligne d’embouteillage. Celle-ci va doubler la capacité de production avec un système plus sécurisé et des contrôles de nettoyage plus efficaces. Nous avons également investi dans d’autres domaines, notamment dans la production de la canne à sucre. Nous sommes obligés de revoir nos équipements, de les améliorer et de réaliser des mises à jour dans les nouvelles technologies », a fait savoir Delphine Gardère, qui s’est toutefois gardée de fournir un chiffre précis sur les investissements réalisés.

Dans cette nouvelle perspective, plusieurs pays sont visés par le rhum Barbancourt. Delphine Gardère assure que son entreprise a signé des contrats avec des firmes de distribution. « Nous avons signé des contrats avec la France, l’Italie, l’Andorre, le Benelux. Nous sommes en train de finaliser les discussions pour l’Allemagne, le Danemark, l’Angleterre et les pays scandinaves. Nous attendons le nouveau packaging pour toucher ces marchés », a-t-elle indiqué.

En ce qui concerne les prix des produits, madame Gardère a fait savoir qu’au départ son entreprise ne souhaitait pas faire d’ajustement. Toutefois, a-t-elle nuancé, si les prix ont augmenté dans les points de vente, cela est dû à l’augmentation des droits d’accise qui sont passés de 6% à 25 % dans la nouvelle loi de finances.



Réagir à cet article