Contrebande d’armes et de munitions : Hendel Laurent inculpé par la justice Américaine

Publié le 2022-06-13 | lenouvelliste.com

« Hendel Laurent, un citoyen américain d’origine haïtienne qui résidait dans le sud de la Floride, a été inculpé par un grand jury fédéral de Miami cette semaine pour avoir violé les lois sur l'exportation et la contrebande », peut-on lire dans un article du Miami Herald, vendredi 10 juin 2022.

Il est accusé d'avoir tenté d'exporter 21 armes et chargeurs vers Haïti sans licence du ministère du Commerce. Parmi les marques et modèles : Smith & Wesson M&P 15, Glock 19 gen 4 et Ruger 9E-SC. Un mandat d'arrêt a été émis contre Laurent, selon le bureau du procureur des États-Unis. On pense qu'il se trouve en Haïti, ajoute le Miami Herald.

L’inculpé avait dissimulé  des dizaines de fusils semi-automatiques, d'armes de poing et de munitions dans un véhicule qui a été saisi au port de Miami, en décembre 2020, à en croire les autorités.

L'affaire de contrebande d'armes de Laurent souligne le problème persistant de l'achat et de l'exportation illégale d'armes à feu dans le sud de la Floride, selon Homeland Security Investigations et Alcohol, Tobacco & Firearms.

L'affaire de Laurent fait également partie d'une série d'enquêtes criminelles américaines en cours concernant Haïti, un pays appauvri en proie au trafic de drogue, aux cas d'enlèvement de missionnaires américains par des gangs et à l'assassinat de son président en juillet dernier.

Le chef de file présumé de cette affaire, Jean-Éliobert Jasme, a été amené aux États-Unis en avril pour avoir conspiré avec deux policiers haïtiens afin de faire passer de la cocaïne de Colombie aux États-Unis, en passant par Haïti, la République dominicaine et les Bahamas. Il y a plus de dix ans, Jasme, alias « ED1 », avait été condamné à Miami dans le cadre d'une vaste enquête fédérale visant des dizaines de narcotrafiquants, de responsables du gouvernement haïtien et de hauts fonctionnaires de police, accusés d'avoir transporté des cargaisons de cocaïne de Colombie vers le sud de la Floride, via Haïti. Dans le cadre de son accord de plaidoyer, Jasme est devenu un témoin clé et a contribué à au moins 17 poursuites judiciaires, qui se sont toutes soldées par des condamnations, sauf une. Les procureurs ont récompensé Jasme pour sa coopération en 2009 lorsqu'un juge fédéral de Miami a réduit de moitié sa peine de 20 ans de prison, selon cet article du Miami Herald.

Roberson Alphonse

Avec Miami Herald



Réagir à cet article