Le gouvernement lance son programme d'apaisement social

Publié le 2022-05-26 | lenouvelliste.com

Le ministre des Affaires sociales et du Travail, Odney Pierre Ricot, et le directeur général du Fonds d'assistance économique et social (FAES), Paul Harry Voltaire ont lancé, en conférence de presse ce jeudi, le « Programme multisectoriel pour l’apaisement et la réinsertion sociale des groupes vulnérables ». Selon le titulaire du MAST, ce programme, annoncé en décembre dernier, est un engagement du Premier ministre Ariel Henry. « Il s’agit de soulager la misère des couches les plus défavorisées qui souffrent à la fois de l’insécurité et de la précarité économique. Ce programme bénéficiera d’un financement du Trésor public, inscrit dans le budget de l’exercice 2021-2022. L’enveloppe avoisine plus de 3 milliards de gourdes. Le ministère des Affaires sociales et du Travail a le privilège de coordonner les activités de ce programme. Toutefois il s’agit d’un projet multisectoriel, impliquant plusieurs ministères et institutions dans sa mise en œuvre », a indiqué Odney Pierre Ricot.

Odney Pierre Ricot a souligné qu’une partie des fonds sera allouée au Fonds d’assistance économique et sociale (FAES), ce qui, selon le ministre, permettra à cette institution de poursuivre avec son programme « Bourad manje ». « Ce fonds permettra au FAES d’alimenter les plus de 300 restaurants communautaires dans le pays afin de fournir un plat chaud par jour à plus de 100 000 bénéficiaires. Cela permettra au FAES de distribuer chaque mois plus de 100 000 panye solidarite ou kits alimentaires dans tout le pays et de transférer 3 000 gourdes par mois à 50 000 familles durant 3 mois. Ces transferts seront effectués à partir d’une base de données dénommée SIMAST, établie au sein du ministère. Les plats chauds seront distribués dans des coins stratégiques et des quartiers dépourvus de restaurants communautaires », a poursuivi Odney Pierre Ricot.

Le ministre des Affaires sociales et du Travail a fait savoir par ailleurs que ce programme multisectoriel pour l’apaisement et la réinsertion sociale prévoit un volet d’activités à haute intensité de main-d’œuvre. « 3 ministères sont chargés d’implémenter cette composante. Il s’agit du ministère des Travaux publics, du ministère de l’Environnement et du ministère de l’Agriculture. Ce volet prévoit la création de 90 000 emplois temporaires dans les zones urbaines durant 3 mois. Le ministère de l’Agriculture interviendra dans les zones rurales avec plus de 45 000 paysans qui vont bénéficier d’un support pour renforcer l’agriculture », a-t-il détaillé.

« Le ministère de la Jeunesse et des Sports va permettre aux jeunes d’entreprendre des activités culturelles et sportives. Le ministère de l’Education nationale plus 25 000 bons scolaires pour la rentrée scolaire de l’année académique 2022-2023 et permettra de renforcer le parc automobile de la compagnie Dignité afin d’assurer le transport des élèves. 50 autobus seront achetés », a ajouté le ministre.

Plus loin, Odney Pierre Ricot a fait remarquer que le gouvernement a respecté ses engagements en continuant à subventionner le prix du carburant, ce, en dépit de la flambée des prix du pétrole à cause du conflit russo-ukrainien. « Le gouvernement respecte sa parole. Nous allons initier un programme pilote de subvention ciblée comme c’était mentionné dans le protocole d’accord avec les syndicats. Cette question sera gérée par le ministère du Commerce. Le ministère des Affaires sociales et le ministère des Finances œuvrent conjointement afin de rendre effectif l’accompagnement social promis aux ouvriers de la sous-traitance. Nous sommes en train de définir, avec les syndicats d’ouvriers, quelle est la meilleure méthode afin de démarrer sous peu avec ce programme », a révélé le ministre Odney Pierre Ricot.

Pour sa part, le directeur général du FAES a révélé que ce projet est le fruit de quatre mois de travail tant au ministère des Affaires sociales et au FAES. « Ce programme d’assistance sociale s’étendra au niveau des sections communales, des communes et des départements. Le FAES est le maitre d’ouvrage délégué. Notre rôle fondamental est de travailler à l’amélioration des conditions de vie des couches les plus vulnérables de la société. Dès mon arrivée au sein de cette institution, nous avons initié plusieurs programmes dans les quartiers populaires et certaines villes de province. À travers ce programme, l’institution sera dotée d’une plus grande capacité afin de porter assistance aux plus vulnérables », s’est réjoui le DG du FAES.

Le ministre Odney Pierre Ricot a insisté sur l’importance de la reddition des comptes et l’identification des bénéficiaires dans le cadre de ce programme. « Le MAST, qui coordonne et assure le suivi, a défini clairement ces aspects dans le protocole d’accord signé avec toutes les institutions concernées. Il a partagé avec elles un canevas leur permettant de partager rapidement les rapports et bilans des activités. Ces dossiers seront transférés au ministère des Finances qui se chargera de les transmettre à la Cour des comptes pour audit. Une équipe de suivi et d’évaluation est également constituée », a-t-il assuré.



Réagir à cet article