Douze mamans entrepreneures honorées par le CFI

Le Centre de facilitation des investissements (CFI), lors d’une cérémonie tenue au Kinam Hôtel, à Pétion-Ville, le 20 mai 2022, a honoré douze mamans entrepreneures. Cette activité se tient, de l’avis du chef du gouvernement Ariel Henry, dans l’optique de faire la promotion de l’entrepreneuriat féminin en vue de parvenir à l’autonomisation des femmes haïtiennes.

Publié le 2022-05-25 | lenouvelliste.com

Plusieurs hauts dignitaires de l’État étaient présents en vue d’honorer des mamans entrepreneurs en prélude à la fête des Mères dans une semaine. Une activité qui, selon les autorités présentes, sont en adéquation avec les priorités du gouvernement qui met, de l’avis du ministre du Commerce et de l’Industrie, Ricardin Pierre, les femmes au centre des activités visant le développement économique et sociale du pays. « Cette activité s’inscrit dans le cadre de l’engagement du gouvernement à poursuivre la promotion des femmes entrepreneures dans le pays », sest-il réjoui.  

Ces mamans entrepreneurs proviennent de différents secteurs d'activités comme la construction, l'agriculture, l'assainissement, le recyclage et des télécommunications. Fatima Léonne Prophète, la directrice générale du Centre de facilitation des investissements (CFI) a rappelé la participation des femmes dans toutes les structures productives du pays. Honorer les mamans, a-t-elle poursuivi, c’est les encourager davantage et inciter d’autres à s’investir dans l’entrepreneuriat dans l’optique de créer une masse critique d’entreprises performantes dans le pays dans une logique de création d’emplois valorisants.

Les propos du Premier ministre haïtien vont de pair avec ceux de la directrice du CFI. L'encadrement des femmes entrepreneures haïtiennes, insiste-t-il, est une nécessité, un prérequis fondamental pour les institutions publiques engagées dans la réduction de la pauvreté et de l’inégalité sociale et dans le développement inclusif et durable des secteurs clés de l’économie nationale.

Le responsable estime qu’il est nécessaire que le pays continue à œuvrer au renforcement  de la participation des femmes dans tous les métiers. Selon lui, les femmes sont de véritables artisans du changement durable.

Tous les intervenants s’accordent à dire que l’entrepreneuriat féminin joue un rôle considérable dans l’augmentation de la croissance économique du pays et dans la lutte contre la pauvreté. Le chef de la Primature promet que le gouvernement qu’il dirige va continuer à faciliter l’intégration des femmes au secteur économique. « L’entrepreneuriat est considéré comme un pilier important dans le processus d’autonomisation des femmes, une stratégie fondamentale  pour la réduction de la pauvreté et condition essentielle pour le développement économique », a soutenu Ariel Henry.



Réagir à cet article