Le Dr Benetty Augustin kidnappée depuis 12 jours, les hôpitaux St-Luc et St-Damien restent fermés

Publié le 2022-05-16 | lenouvelliste.com

Le Dr Benetty Augustin, 44 ans, pédiatre spécialisée dans les soins aux enfants épileptiques, kidnappée à Laboule 12, le 5 mai 2022, alors qu’elle se rendait au travail, à l’hôpital St-Damien, est séquestrée depuis 12 jours en dépit du versement d’une première rançon rassemblée avec beaucoup de difficultés, a appris Le Nouvelliste, lundi 16 mai 2022.

Les hôpitaux St-Luc et St-Damien, qui avaient arrêté leurs activités, sont fermés depuis plus d’une semaine. Le 9 mai, l'hôpital St-Damien, un hôpital pédiatrique de 240 lits, et l'hôpital St-Luc, qui gère un centre de traitement Covid de 120 lits en plus de ses 80 lits, ont fermé leurs portes, exigeant la libération du Dr Augustin. L'organisation Nos Petits Frères et Sœurs (NPFS) et la Fondation Saint-Luc (FSL) ont annoncé « qu'elles décident de fermer les portes des hôpitaux St-Damien et Saint-Luc à partir du lundi 9 mai 2022, jusqu'à nouvel ordre, suite à l'enlèvement de madame Benetty Augustin (médecin pédiatre / responsable de la clinique externe et de la clinique d'épilepsie de l'hôpital St-Damien), le jeudi 5 mai 2022, et séquestrée jusqu'à présent ».

« Sans la présence des membres du personnel de santé, victimes à maintes reprises, incapables de se rendre en toute sécurité au niveau des structures sanitaires, les soins de santé ne peuvent être délivrés. Cette décision intervient pour exiger la libération du Dr Augustin Benetty et pour que les autorités compétentes du pays puissent enfin garantir les conditions sécuritaires permettant à tous les citoyens de vaquer librement à leurs activités », avait  indiqué cet avis signé du révérend Fréchette L. Richard, MD, fondateur et président de la Fondation St-Luc, Nos Petits Frères et Sœurs, Haïti. « Tous les services sont fermés », a déclaré un porte-parole. Cela fait huit jours que nous sommes fermés. L'hôpital Saint-Damien traite environ 80 000 patients par an - y compris les 60 à 80 enfants qui se rendent quotidiennement dans sa clinique externe - souffrant de toutes sortes de problèmes, de maux de ventre à la malnutrition, en passant par le cancer. Saint-Luc, quant à lui, traite environ 12 000 patients par an, dont ceux atteints de Covid-19 et les victimes d'accidents de moto, qui représentent environ 90 % de ses soins de traumatologie. Il abrite également l'un des rares scanners du pays.

Le directeur exécutif de l’Association médicale haïtienne, le Dr Claude Suréna, a été « préoccupé et désolé » par cette situation d’insécurité et de kidnappings qui persiste. « Nous avons l’impression que les médecins sont de plus en plus ciblés », a-t-il fait savoir, (AMH), appelant à des actions pour assurer la sécurité de tous dans le pays. En mars dernier, le secteur médical avait observé trois jours de grève en réaction à l'enlèvement de deux médecins dans l’enceinte même de leur clinique à la ruelle Berne.  A cause de l’insécurité et de la violence, d’autres institutions sanitaires ont soit fermé leurs portes temporairement, soit délocalisé leurs services. La fermeture des hôpitaux St-Luc et St-Damien depuis plus d’une semaine pour exiger la libération de Dr Benetty Augustin prive de soins des enfants souffrant de cancer, des patients du Covid-19 et des femmes ayant une grossesse à risque.



Réagir à cet article