Au moins 11 Haïtiens meurent dans un naufrage

Publié le 2022-05-13 | lenouvelliste.com

Au moins 11 personnes sont mortes et 31 autres ont été secourues après qu'un bateau transportant des migrants haïtiens a fait naufrage, jeudi, près d'une île inhabitée au large de la côte ouest de Porto Rico, selon les autorités fédérales américaines, a rapporté le Miami Herald, jeudi 12 mai 2021.

Un avion du service américain des douanes et de la protection des frontières avait repéré le bateau qui a chaviré à environ 11 miles de l'île de Desecheo, un refuge pour la faune et la flore dans le passage de Mona, une étendue d'eau dangereuse entre Porto Rico et l'île d'Hispaniola.

Les passagers ne semblaient pas porter de gilet de sauvetage. Les douanes et les garde-côtes américains collaboraient avec les unités maritimes de la police de Porto Rico alors que les recherches de survivants se poursuivaient jeudi soir. « Ils sont sur place pour essayer de sauver autant de personnes possible », a déclaré le porte-parole des garde-côtes américains, Ricardo Castrodad, cité par le Miami Herald.

« Le nombre exact de personnes qui se trouvaient sur le bateau avant qu'il ne chavire n'est pas clair, mais il y avait 11 femmes et 20 hommes parmi les survivants », a indiqué la garde côtière de Miami sur Twitter.

Au moins cinq femmes sont identifiés parmi les morts, a indiqué le CBP. Huit Haïtiens ont été emmenés dans un hôpital de la ville d'Aguadilla (nord-ouest) et les corps des morts ont été envoyés à l'Institut médico-légal de Porto Rico.

Entre le 1er octobre et le 31 mars, les garde-côtes et leurs agences partenaires ont intercepté 1 308 immigrants sans papiers dans le passage de la Mona et près de Porto Rico, selon les données de l'agence. La plupart des personnes que les garde-côtes ont croisées étaient dominicaines, 940, suivies de 298 Haïtiens. Le nombre combiné de Dominicains et d'Haïtiens que les garde-côtes ont interceptés jusqu'à présent cette année est supérieur de 158 % à celui de l'exercice précédent, selon cet article du Miami Herald.

« La nouvelle du naufrage d'un bateau au large de Porto Rico, qui a causé la mort de 11 de nos compatriotes, m’a profondément bouleversé. J’adresse mes sympathies aux familles des victimes de ce nouveau drame qui nous endeuille et nous plonge dans la plus grande désolation », a tweeté le Premier ministre Ariel Henry. 

« Les Etats-Unis sont attristés par les infos faisant état de la mort de plusieurs migrants à bord d’un bateau qui a chaviré près de Porto Rico. L'@USCG s'engage à rechercher des survivants. Ne vous aventurez pas dans ces voyages dangereux. Vos vies sont précieuses. Ne prenez pas la mer », a tweeté l’ambassade des Etats-Unis en Haïti.  « Notre espoir et nos prières s'adressent en faveur des survivants et de ceux qui sont toujours portés disparus. Notre plus grande priorité est de sauver les vies et c’est ce que les membres de mon équipage s'épuiseront à faire. Nous recherchons des survivants avec tous les moyens disponibles, y compris des hélicoptères, des avions et des bateaux de sauvetage de la garde-côte américaine, et à travers des opérations aériennes et maritimes des Services de douanes et de protection des frontières et des partenaires des Forces conjointes d'intervention rapide de Porto Rico. Nous coordonnons avec les secouristes au sol pour évacuer toute personne ayant besoin de soins médicaux. La mer est dangereuse. Ces aventures sont dangereuses », a indiqué le contre-amiral Brendan C. McPherson, dans un message partagé par le compte Twitter de l’ambassade des Etats-Unis.                 



Réagir à cet article