Le Centre Pen Haïti lance un appel à candidatures pour une résidence d’écriture

Publié le 2022-05-12 | lenouvelliste.com

Dans le cadre de son programme « Droits de l’homme et perspectives des femmes », le Centre Pen Haïti lance un nouvel appel à candidatures pour une résidence d’un mois dans les locaux de la résidence Georges Anglade à Delmas. Il s’agit d'offrir aux écrivaines et aux journalistes résidant en Haïti des conditions de travail appropriées dans un site exceptionnel. Cet appel à candidatures est destiné uniquement aux écrivaines et aux journalistes de 18 ans et plus. L’écrivaine ou la journaliste sélectionnée sera en résidence entre juin et septembre 2022.  La lauréate s’engage à être présente tous les jours pendant la résidence au Centre Pen.

Selon le communiqué du Centre Pen, la lauréate bénéficiera d'« un cadre calme et agréable et d’une bourse d’écriture d’une valeur de mille cinq cents dollars US ($1500) pour développer un projet d’écriture littéraire ou scientifique ». La résidence est ouverte à différents genres : roman, récit, poésie, BD, conte, nouvelle, mais également enquête journalistique ou recherche universitaire.

Durant la résidence, des éditeurs, des écrivains, des journalistes et des universitaires  accompagneront la lauréate dans ses travaux d’écriture et de recherche. « L’équipe du Pen accompagne les lauréates dans la découverte du milieu de la littérature et de l’université, leur faisant ainsi bénéficier du réseau d’auteurs, de journalistes et d'éditeurs membres de l’association », lit-on dans le communiqué. Le dépôt des candidatures devra s’effectuer le 18 mai avant minuit.

« Les dossiers complets sont sélectionnés par une commission composée d’écrivains et d’éditeurs affiliés au Centre Pen Haïti. La sélection finale sera réalisée au mois de janvier et les lauréates seront notifiées par courriel ».

Processus de sélection

La candidate doit être une autrice publiée : écrivaine, poétesse, journaliste, illustratrice, scénariste BD, dessinatrice BD, essayiste, auteur de théâtre, etc. La candidate doit avoir déjà à son actif au moins un livre publié à titre individuel, par une maison d’édition professionnelle (l’autoédition et l’édition à compte d’auteur ne sont pas éligibles). Les journalistes intéressées doivent au moins trois articles dans un média ou une revue scientifique.

La postulante doit avoir un projet d’écriture littéraire, journalistique ou scientifique à développer durant la résidence. Notons que le Centre Pen Haïti met en œuvre le programme Droits de l’homme et perspectives de femmes avec le soutien financier de l’ambassade de France en Haïti et l’appui technique d’UMANUM.



Réagir à cet article