Qui est le Dr Paul Farmer ?

A l'occasion du décès brutal, le lundi 21 février 2022 , du Dr Paul Farmer, nous reprenons à nouveau cet article déjà publié le 27 janvier 2020 sur le parcours de l'anthropologue et médecin américain qui a tant fait pour Haïti.

Publié le 2022-02-22 | lenouvelliste.com

Le Dr Paul E. Farmer est un anthropologue médical et médecin américain né le 26 octobre 1959 à North Adams, dans le Massachussetts. Paul Farmer a fait ses études de premier cycle en anthropologie à Duke University avant d’obtenir un double doctorat en médecine et en anthropologie en 1990 à Harvard. Il est professeur d'anthropologie de la santé au département de médecine sociale à l'université Harvard.

Entre 1990 et 2010, il occupe plusieurs fonctions académiques au sein de l’école de médecine de Harvard allant d’instructeur à d’assistant professeur puis de professeur en médecine sociale et d’anthropologie médicale.

Depuis 2010, le Dr Farmer est le premier professeur «Kolokotrones» à l’université de Harvard, la plus haute distinction de cette prestigieuse université pour un membre du corps professoral, où il est également président du département de santé mondiale et de médecine sociale de la Harvard Medical School.

Il a longtemps partagé son temps entre le Brigham and Women's Hospital à Boston et Zanmi Lasante à Cange, dans le Plateau central, en Haïti.

À  Brigham and Women’s Hospital, il est tour à tour médecin traitant et médecin senior à la division des maladies infectieuses du département de médecine, et depuis 2009, il est le chef de la division de l'équité en santé mondiale.

Très impliqué ces deux dernières décennies dans le social et l’humanitaire, il est consultant, conseillé spécial, membre de conseil consultatif et d’administration, membre d’honneur de plus d’une vingtaine d’institutions médicales et universitaires, d’associations caritatives ainsi que d’organisations de la société civile aux États-Unis et à travers le monde.

Le Dr Farmer siège au conseil d'administration de la Fondation Aristide pour la démocratie; il est cofondateur et membre du conseil d'administration de l'Institut pour la justice et la démocratie en Haïti. Il est membre de l'Advisory Board of Incentives for Global Health, l'ONG spécialisée dans le développement du Health Impact Fund. Il siège également au Global Advisory Council de GlobeMed, une organisation mondiale de santé dirigée par les étudiants qui travaille à travers un modèle de partenariat. Il est aussi membre du conseil d'administration de Kageno Worldwide, Inc., une agence de développement communautaire qui a travaillé au Kenya et au Rwanda.

Paul Farmer est cofondateur et stratège en chef de Partners in Health (PIH) dit Zanmi Lasante, une organisation internationale à but non lucratif qui, depuis 1987, fournit des services de santé directs et entreprend des activités de recherche et de plaidoyer au nom des personnes malades et vivant dans la pauvreté.

De 1987 à 2002, il a été directeur exécutif de PIH, de 2002 à 2010, vice-président exécutif de PIH. Depuis 2010, il est le chef stratégie de PIH.

Entre 2009 et 2012, il a occupé la fonction d’envoyé spécial adjoint pour Haïti et Conseiller spécial des Nations unies auprès du secrétaire général pour la médecine communautaire et les enseignements d'Haïti.

Entre 1996 et 2006, il a été directeur médical de l’hôpital Bon Sauveur, Zanmi Lasante, Cange, Haïti.

Durant les deux dernières, Paul Farmer a fait partie de moult comités scientifiques et de recherche internationaux sur le sida, la tuberculose, entre autres.

Paul Farmer est récipiendaire de nombreux prix et distinctions, dont le prix Bronislaw Malinowski et le prix Margaret Mead de la Society for Applied Anthropology, le prix du meilleur médecin international (Nathan Davis) de l'American Medical Association, une Fondation John D. et Catherine T. MacArthur Bourse de recherche et, avec ses collègues de Partners In Health, le Prix humanitaire Hilton. Il est membre de l'Académie américaine des arts et des sciences et de l'Institut de médecine de la National Academy of Sciences, dont il a reçu la médaille du bien-être public 2018.

Durant sa carrière, le Dr Paul Farmer a effectué 77 publications d’articles de journaux (des documents scientifiques ou médicaux non évalués par les pairs, imprimés ou non) ; 141 articles dans des revues ; 17 livres ou manuels pour la communauté médicale ou scientifique ; 175 publications évaluées par les pairs dans la presse écrite ou autres médias ; 76 livres, monographies, articles et présentations dans d'autres médias.

Depuis le début de la décennie 90, le Dr Paul Farmer a présenté plus d’une centaine de conférences et est membre de plusieurs comités de rédaction de revues scientifiques. Il a beaucoup écrit sur la santé et les droits de l'homme, le rôle des inégalités sociales dans la distribution et les conséquences des maladies infectieuses et la santé mondiale.

Les travaux du Dr Farmer et de son équipe sont documentés dans des revues les plus prestigieuses comme le Bulletin de l'Organisation mondiale de la santé, The Lancet, le New England Journal of Medicine, Clinical Infectious Diseases, British Medical Journal et Social Science and Medicine.

La thèse de son doctorat en anthropologie décroché à l’université de Harvard en 1990 est intitulée : « SIDA et accusation : Haïti et la géographie du blâme ».



Réagir à cet article