Haïti, le printemps de l'art / 2e édition

L'art dans les livres

Le festival Haïti, le Printemps de l'Art accorde une large place aux créateurs. Comme pour l'édition précédente, l'événement culturel et artistique de ce début d’année permet aux amateurs d'art d'investir, non seulement les galeries d'art, mais il rend également possible un voyage dans les livres. Aux librairies La Pléiade de Pétion-Ville et de Bois-Patate, l'art s'ouvre au public pour un beau printemps.

Publié le 2022-01-26 | lenouvelliste.com

À la librairie La Pléiade de Port-au-Prince, située entre l'avenue Martin Luther King et Bois-Patate, les livres bourdonnent. Les livres s'imposent aux passants. Du dehors, on ne peut s'empêcher d'observer le rayon Beaux-Arts contenant des ouvrages portant sur l'art qui s'offrent à tout regardeur. À l'entrée, cette étagère jouxtant celle des beaux livres capte l'attention et invite au voyage. Elle nous invite à admirer et à entrer en communion avec des artistes à travers de belles pages. 

Dans cette adresse dédiée au livre et au savoir, ce rayon n'est pas toujours bondé. À la demande du journal Le Nouvelliste, a confié un employé, d'autres ouvrages y sont ajoutés, dans le cadre de Haïti, le Printemps de l'Art. Comme dans une galerie d'art, au fond des pages blanches, le regardeur se trouve au pied de connaisseurs et de grands peintres haïtiens dont les œuvres dépassent nos frontières.

A parcourir ce rayon d'une vue panoramique, les livres qui y sont exposés regorgent d'œuvres d'art. Déjà, un ouvrage bilingue français/ anglais sur Tessa Mars intitulé Île modèle, Manman zile, Island Template retient l'attention. Dans ce catalogue de l’exposition monographique de l'artiste présentée en 2019 par le Centre d’art à la Maison Dufort, l'univers pictural de Tessa se déploie. Il parle au lecteur. D'ailleurs, le tableau photo de la première de couverture, acrylique sur toile (48x36) tape l'œil. Les tableaux dans ce livre sont accompagnés de textes de Barbara Prézeau-Stephenson, Veerle Poupeye, David Frohnapfel. Sans oublier des entretiens avec Christopher Cozier ou Carlo Avierl Célius.

Aux côtés du livre sur Tessa, l'univers pictural de Ronald Mevs loge aussi à ce rayon de Beaux-Arts. Intitulé « Mutations, 40 ans de créations », cette monographie signée Jacinthe Vorbe Zéphir et Micheline Vorbe sur Ronald Mevs témoigne de 40 ans de travail d’un homme de l’art qui a consacré sa vie à la création artistique. Publiée sous les presses de Musumecci S.p.A Quart, Italie, cette œuvre d'art de 204 pages présente, au fil des pages considérées comme le fil du temps, différentes trames de l’ouvrage d’une vie que l’homme tisse avec l’espace qu’il remplit de son souffle. Ce livre donne à voir des tableaux soutenus par des témoignages des passionnés de l'art. Michel Philippe Lerebours, Edwidge Danticat, Lilas Desquiron, Barbara Prézeau Stephenson, Mireille Pérodin Jérôme, Michel Monnin, Gary Augustin, James Noël, Carlo Avierl Célius, Wilson Décembre, Jacques Gourgue, entre autres, donnent goût à ce voyage, à la découverte de cet artiste qui a consacré sa vie à créer du beau.

Un autre livre de l'exposition du Centre d'art tape aussi l'œil. Dans ce livre, on remonte l'exposition « Rèl», organisée, en février 2021, à la Maison Dufort, par le Centre d'art. Dans cet ouvrage, on voyage encore à travers cette exposition qui a permis à 8 artistes haïtiens importants de crier la beauté du monde. Celeur, Paskö, Guyodo, Grégoire Benjamin, Jhonny Cinéus, Killy et Dubréus Lhérisson habitent ces belles pages. Le temps d'un regard, les pièces de ces artistes coulent le long de ces pages en couleurs. On plonge à nouveau dans ces œuvres qui ont marqué cette exposition. 

Le visiteur peut aussi plonger son regard dans le livre sur Etienne Chavannes. Dans ce livre, les tableaux du peintre captent l'attention. Les scènes que présente l'artiste sont nombreuses. On revoit ce tableau titré Vive le drapeau bleu et rouge (48×38) ou encore l'œuvre L'arbre de la liberté, L'huile sur toile (40×30) appartenant à la collection du Centre d'art. On apprécie aussi l'ouvrage consacré à Gérard Fortuné (2014) réalisé à partir de la collection Monnin. On contemple l'œuvre de Fortuné à travers des portraits de Papa Doc, Simone Duvalier, la cathédrale de Port-au-Prince, le zombi. 

Le visiteur de La Pléiade peut aussi apprécier l'œuvre sur le grand peintre haïtien Hector Hyppolite. L’ouvrage consacré à Hector Hyppolite est préfacé par J. M. G Le Clézio ou l'ouvrage intitulé Entre l'être et la nature de Elizabeth Moscoso Piquion. Ou encore Haïti au toit de la Grande Arche. Ou encore L'héritage d'Ismaël (L'école d'art de l'Artibonite) de Bernard Diederich, traduit de l'anglais par Kettly Mars.

Débutée le 14 janvier dernier, l'initiative l'art dans les livres qui s'inscrit dans le cadre de Haïti, le Printemps de l'Art consiste à faire voyager le lecteur-regardeur dans les livres pour contempler autrement l'univers des artistes. Un petit tour à la librairie La Pléiade, à Pétion-Ville ou à Bois-Patate, ne laissera pas indifférent. Dans ces livres, l'art s'offre également dans toute sa splendeur. 



Réagir à cet article