Une trentaine de secousses sismiques ont frappé le pays lundi

Publié le 2022-01-24 | lenouvelliste.com

Deux personnes ont été tuées lundi matin lors d'un séisme de magnitude 5,3 qui a frappé le département des Nippes. Selon un premier bilan de la Protection civile, plusieurs blessés légers ont été enregistrés, 191 maisons détruites et 591 maisons endommagées à Anse-à-Veau, Fond-des-Nègres et Petite-Rivière.

Pas moins d’une trentaine de secousses sismiques ont été enregistrées ce lundi à Port-au-Prince, à Port-de-Paix, au Cap-Haïtien, à Jacmel, à Jérémie et aux Cayes. Mais c’est surtout dans le département des Nippes que le séisme de magnitude 5.3 a fait plus de dégâts.

« Deux décès sont à  déplorer. Un homme a été tué à Fond-des-Nègres  à la suite du glissement d’un pan de sable dans une carrière à Pemerle.  Une dame  âgée du nom de Jésumène Arseille a trouvé la mort dans l’effondrement d’un mur dans la localité de Colico », selon un premier bilan de la Protection civile.  

La Direction de la protection civile fait état de 191 maisons détruites, dont 93 à Anse-à-Veau et 98 à Petite-Rivière. 591 maisons endommagées à Anse-à-Veau, Fond-des-Nègres et Petite-Rivière. 834 familles sont sinistrées dans ces mêmes communes, selon la Protection civile.

La route est endommagée à St-Sauveur et Petite-Rivière-de-Nippes ; le pont de Teinturier est aussi endommagé.

Des blessés ont été enregistrés à Anse-à-Veau et à Petite-Rivière, 52 au total, a précisé la Protection civile.

« Les secousses ont provoqué l'interruption des cours. Les  élèves sont traumatisés. 21 d’entre eux ont été admis à l’hôpital Sainte-Thérèse de Miragoâne, dont 7 inconscients, 3 en crise, 11 sous perfusion intraveineuse (sérum). L’hôpital Jules Fleury de l’Anse-à-Veau a accueilli plusieurs élèves choqués et traumatisés. Les enseignants leur ont parlé des chocs psychologiques post-séisme », a détaillé la Protection civile.

A Jérémie, à Port-de-Paix et aux Cayes les écoles ont dû renvoyer les élèves à la suite des secousses.

Selon la Protection civile, une fois de plus, c’est le milieu rural qui est le plus affecté.  Dans quatre sections communales à Anse-à-Veau et à Petite-Rivière-de-Nippes, on enregistre 782 sans-abri. Les CASEC sont à pied d’œuvre pour l’activation des abris. Les églises et certaines écoles seront sollicitées malheureusement, a précisé la Protection civile.

S’agissant des besoins pour les zones affectées par les séismes, la Protection civile a souligné qu’il y a trois secteurs qui nécessitent une intervention rapide : les familles : « elles ont besoin d’un toit et des kits d’hygiène, des kits alimentaires, des kits de construction ; les écoles :  dans les salles de classes certains matériels pédagogiques ont été détruits comme règles, globe, rapporteur.  Il est impérieux de donner un appui psychosocial à la gent éducative. Et quant aux infrastructures, il serait important d’intervenir sur la route de Petite-Rivière. »

Selon l’ingénieur Claude Prépetit, directeur général du Bureau des mines et de l’énergie, pour la seule journée du lundi 24 janvier 2022, 41 secousses sismiques ont été enregistrées sur le territoire. 16 sont non confirmées et 26 confirmées. Ces secousses étaient comprises entre 1.8 et 5.5 de magnitude.



Réagir à cet article