« Haïti, le printemps de l’Art » : le Centre d’Art inaugure l’exposition « Vives »

Le Centre d’Art a inauguré, le samedi 15 janvier 2022, l’exposition « Vives » à la Maison Dufort. Inscrit à l’événement artistique « Haïti, le printemps de l’Art », « Vives » est une exposition consacrée exclusivement à des artistes femmes. Elle durera jusqu'au 13 février.

Publié le 2022-01-17 | lenouvelliste.com

Pour la première édition de « Haïti, le printemps de l’Art », le Centre d’Art avait proposé l’une des plus belles expositions de la foire artistique. Le succès de « Rèl » a été sans appel. Cette année encore, le Centre d’Art est parti du bon pied pour répéter l’exploit de l’an dernier. La plus vieille institution de rayonnement de l’art haïtien a misé sur son imposante collection pour proposer quelque chose de particulier : « Vives ».

Pour ce faire, le Centre s’est joint au Musée d’Art haïtien, une autre importante institution dans la conservation d’œuvres artistiques, pour réaliser « Vives ». Les deux groupes ont sélectionné des œuvres de 25 femmes de leurs collections permanentes ; des œuvres de femmes qui sont encore vivantes, et d’autres du siècle dernier. « Il aurait été injuste de continuer à garder ces œuvres dans des cartons au fond de nos réserves alors qu’elles sont abondantes, riches et peuvent rappeler l’importance et la diversité des sensibilités artistiques féminines, stimuler des consciences en veilleuse, encourager des actions s’inscrivant dans une perspective de lutte pour l’égalité, les droits, la justice », a soutenu Allenby Augustin, directeur exécutif du Centre d’Art, alors qu’il prononçait le discours de bienvenue. « Vives » veut mettre « les femmes artistes haïtiennes à l’honneur, leur offrir tout l’espace pour elle toutes seules, l’expression de leur création, leur vision du monde, la manifestation de leur art », a ajouté la présidente du conseil du Centre d’Art, Michèle Duvivier Pierre-Louis, énonçant son discours de circonstance.

« L’art et la culture jouent un rôle important dans toute société », croit l’ambassadeur de Suisse en Haïti, Renaud Vuignier. « Force est de constater qu’en Haïti, la culture et l’art sont des vecteurs très importants pour la société », a-t-il renchéri. Et a « Vives », une fois de plus, ils ont fait valoir leur puissance à réunir toutes les couches de notre société. Pour le vernissage, un public mosaïque a répondu présent. Politiques, membres du corps diplomatique, étudiants, représentants du secteur littéraire, artistes, amateurs d’art… ont investi les locaux de la Maison Dufort, sirotant le cocktail offert par les organisateurs, se baladant dans les salles d’exposition, contemplant les tableaux, appréciant le travail de commissariat d’exposition de Régine Cuzin.

Comme l’a mentionné l’ambassadeur de France en Haïti, Fabrice Mauries, l’histoire de Régine Cuzin avec l’art haïtien est très longue. Contactée par le directeur artistique du Festival Quatre chemins, Guy Régis Junior, la spécialiste de l’art des Outre-Mer a accepté de mettre à nouveau ses expériences au service de cet art, en choisissant de diriger le commissariat de l’exposition « Vives ». « Vous verrez que dans chaque salle il y a une petite histoire, une petite ambiance différente qui regroupe des artistes d’une génération antérieure et récente. L’idée n’est pas de mettre les artistes de la génération antérieure entre elles et séparées des autres, mais plutôt de confronter des univers », a expliqué la commissaire d’exposition française qui a regroupé toutes les œuvres graphiques de l’exposition sur un seul mur au rez-de-chaussée de la Maison Dufort.

L'exposition « Vives » durera jusqu'au 13 février 2022.



Réagir à cet article