Un premier bateau accoste le port du Sud, Pierre Léger salue la fin de 25 ans de misère… 

Publié le 2022-01-11 | lenouvelliste.com

L’industriel Pierre Léger, fier et heureux, a confié au Nouvelliste l’accostage d’un premier navire au port du Sud, à St-Louis du Sud. « Oui, il y a un bateau au port. Il est arrivé ce matin. C’est un bateau du Programme alimentaire mondial ( PAM) qui transporte de l’aide pour la presqu’île du Sud », a-t-il fait savoir au journal. Le bateau bénéficiera de toutes les infrastructures du port, a poursuivi Pierre Léger, soulignant qu’il a fallu 25 ans de lutte et « 25 ans de misère » pour que ce projet arrive à terme. «  Je vis cette initiative avec un sentiment de joie. À présent, je vais laisser à la jeunesse du Sud un héritage sacré », s'est-il réjoui.

On vit sur une île. Avoir accès à la mer est d’une importance capitale. On se trouve en face du canal de Panama. On doit en profiter », a soutenu Pierre Léger, soulignant qu’après le port de La Havane, Cuba, le port du Sud est le plus profond avec un tirant d’eau de 18 à 20 mètres de profondeur. « C’est une société anonyme. Mais pour moi, comme je l’avais dit au président Jovenel Moïse, c’est une société anonyme mais sous forme de coopérative », a expliqué l’industriel, qui dit fixer un nouveau cap.

«Notre objectif sera de bâtir un terminal pétrolier. On doit avoir un terminal pétrolier dans le Sud parce que la route de Martissant devient quasiment inaccessible. Ce n’est pas une route, c’est une piste », a  indiqué Pierre Léger, qui dit attendre que le ministre de l’Economie et des Finances, Michel Patrick Boivert, qui avait exprimé l’ouverture de l’Etat à des projets de construction de terminaux pétroliers dans d’autres régions du pays, passe de la parole aux actes. «  Je les attends. C’est à eux de jouer leur partition »,  a indiqué Pierre Léger.                                  

« Nous avons trouvé des investisseurs qui veulent ouvrir des sites de stockage dans les régions », avait confié le ministre de l’Économie et des Finances, Michel Patrick Boivert, sur Magik9, le 8 décembre 2021. Pour Michel Patrick Boisvert, ces réalisations vont compenser l’absence de stock stratégique dans le pays. « Même si le pays n’a pas de stock stratégique, on aura plus de stocks disponibles ; le pays aura plus de produits disponibles », avait expliqué  le ministre à un moment où le pays sortait d’une grave pénurie, aggravée par l’action des gangs qui avaient pris le contrôle des routes conduisant au terminal pétrolier de Varreux où 70 % des produits pétroliers consommés en Haïti sont stockés.                        



Réagir à cet article