Accord de Montana: « D’ici cette semaine le calendrier électoral sera public »,  selon James Beltis

Le président du Conseil national de transition (CNT),James Beltis, a annoncé ce lundi 10 janvier, sur les ondes de Magik9, que le calendrier électoral sera rendu public cette semaine. Pour l’instant, le bureau du CNT a validé les règlements électoraux et s’est doté d’un règlement intérieur.

Publié le 2022-01-10 | lenouvelliste.com

Le bureau du Conseil national de transition (CNT) de l’accord de Montana est à pied d’œuvre afin de répondre à sa mission principale, celle d’organiser les élections au second degré pour élire l’exécutif bicéphale de la transition dans le cadre dudit accord. Intervenant ce jeudi sur Magik9, James Beltis, le président du Conseil national de transition (CNT), est revenu sur les différents travaux déjà réalisés par cette structure. « Après l’installation du CNT, nous avons directement monté le bureau d’âge  pour assurer  notre première séance de travail. La deuxième étape a été de voter un règlement intérieur lié au fonctionnement de cette structure. Une fois ces étapes franchies, nous avons pu élire le bureau définitif du Conseil national de transition, au sein duquel je joue le rôle de président », a-t-il fait savoir.

Le CNT a validé les règlements électoraux. Un cap important est franchi. « Pour envoyer le dossier des candidats, le bureau de suivi sur l’accord du 30 août doit avoir les règlements électoraux. Nous les avons validés le week-end écoulé. Ces règlements devront passer par le bureau technique du bureau du CNT dans le but de régler les détails techniques puis, ils seront rendus publics au profit des secteurs qui manifestent l’envie d’envoyer des candidats. D’ici cette semaine, le calendrier électoral sera public. Tous les grands secteurs signataires auront cette information pour pouvoir enclencher leur travail », a poursuivi M. Beltis.

Le bureau de suivi de l’accord recevra le dossier des candidats. « Le bureau fera une première analyse, puis transférera les dossiers au bureau du Conseil national de transition qui vérifiera s’ils sont en accord avec les prescrits de l’accord du 30 août. Ensuite, au sein du CNT, il y a une commission électorale qui organisera les joutes électorales », a indiqué James Beltis.

M. Beltis a dit reconnaître que le processus de l’accord de Montana est lent. Toutefois, il rappelle que le pays est en temps de crise politique. « C’est un pays que nous connaissons et nous  savons ce que cela implique pour trouver une entente entre les Haïtiens. Le choix de l’accord du 30 août est un choix pour résoudre la crise ; nous n’avons pas fait le choix de nous empresser pour doter le pays d’un gouvernement. Au niveau de l’accord de Montana nous avons fait le choix de résoudre la crise pour créer un climat propice  à la réalisation des élections pour que le pays puisse se donner de dirigeants légitimes pouvant aborder les problèmes du pays. Ce choix nécessite un large consensus », a ajouté M. Beltis.

Le bureau du CNT, selon lui, est informé que les leaders de l’accord de Montana sont en train de dialoguer avec d’autres acteurs pour trouver un consensus plus large entre les acteurs. Toutefois, a-t-il affirmé, la mission du CNT reste la même, celle d’élire l’exécutif bicéphale de la transition, valider la feuille de route du gouvernement, entre autres. «  Le CNT reste attentif aux différentes décisions qui sont en train d’être prises afin d’ajuster sa mission. Mais sa mission globalement n’a pas changé. Très prochainement  le calendrier électoral sera élaboré », a affirmé M. Beltis tout en donnant la garantie que le CNT est en mode vigilance pour veiller au respect des prescrits de l’accord de Montana.



Réagir à cet article