Championnat national

Grande première pour le sambo haïtien

La Fédération haïtienne de sambo (FEHSA) a organisé, le 30 décembre dernier, à l'hôtel Marriott la première édition de son championnat national réunissant, entre autres, quatre-vingt (80) athlètes (filles et garçons), venus du Cap-Haïtien, de Port-au-Prince et de Carrefour. Pour une grande première, la FEHSA, en dépit de la situation chaotique du pays, a bouclé de la plus belle des manières l’année 2021. Clin d’œil sur cet évènement sportif qui fera tache d’huile !

Publié le 2022-01-07 | lenouvelliste.com

La grande famille du sambo haïtien avait, dans une ambiance festive et compétitive, pris d’assaut l’antre de l’hôtel Marriott dans le but d’offrir aux fans et sympathisants de cette discipline nouvelle, du spectacle à couper le souffle. Le Shio-Nagei Sambo club de Port-au-Prince, avec 13 médailles, termine à la première place du classement des clubs participant à cette compétition.

Avant de revenir en détail sur l’organisation de la première édition du championnat national de sambo, il faut dire que ce dernier est devenu une discipline sportive olympique depuis le 20 juillet 2021 à l’issue de l’Assemblée générale du CIO, tenue à Tokyo (Japon). Bien avant cette prise de décision, la Fédération haïtienne de sambo a organisé, le mercredi 17 février, à la salle polyvalente de l’Université la Pléiade d’Haïti (UPLEH), un séminaire au bénéfice des pratiquants de cette discipline sportive nouvelle, basé sur les différents types de sambo, les frappes, les projections, les clés, les grades, les techniques de notation des points en combat, les fondements théoriques et les règles de compétition du Sambo.

Au profit des arbitres, la fédération a organisé (de février à novembre) une pléiade de séminaires sachant qu'ils (arbitres) vont jouer un rôle prépondérant dans la promotion de cette discipline nouvelle, de quoi leur permettre de parfaire leurs connaissances, et qu’ils puissent être en mesure de prendre les décisions qui s’imposent.

Les arbitres et les juges, au mêmes titre que les athlètes, étant formés et fin prêts, la fédération, après avoir implanté le sambo sur des bases solides, a réalisé la première édition de son championnat national. Chez les filles, Béatrice Joseph (56kg), Pedlène Phanor (51kg), Wedline Guerlie Vertus (72kg) et Staelle Jean (71kg), au terme des oppositions, les unes plus intéressantes que les autres, ont remporté la médaille d’or de leurs catégories respectives.

Dès l’entame de la compétition chez les garçons, la journée s’annonçait longue vu qu’ils étaient nombreux, les athlètes masculins qui s’affrontaient dans les épreuves de « division masculine en sambo sportif et en sambo combat » dans seize catégories. Contre toute attente, le temps passait très vite comme le spectacle était au rendez-vous et que les concurrents se sont surpassés pour repartir avec les médailles récompensant les meilleurs athlètes de la compétition.   

Les athlètes répondant aux noms de Francilo Chérubin (82kg), Jean Dieunel Déristel (68kg), Wesly Almonor (90kg), Robenson Vilmar (74kg), Julson Damé (46kg), Sébastien Civil (70kg), Rivers Maçon (35kg), Marcus Vertus (54kg), Saint Sauveur et Rendel Philippe        (34kg), Bunel Israël (62kg), Stanley Michel et Louvenson Apollon (56kg) sont, entre autres, les principaux athlètes qui ont brillé de mille feux aux épreuves de « division masculine en sambo sportif.

Pour mettre un terme à l’édition 2021 du championnat national de sambo, Jean Dieunel Déristel (68kg), devant Dieulicson Delmé, Bricelee Philizaire (62kg), Richemond Pierre François et Dawens Alexis ( 68kg) Giuliano Estinvil, a gagné les médailles d’or et d’argent aux épreuves de « division masculine en sambo combat ».

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la Fédération haïtienne de sambo, fondée le 5 décembre 2020 par son président fondateur, le Dr Roberson Croimain, reconnue par l’Union Panaméricaine de sambo (UPASA) et par la Fédération internationale de sambo (FIAS), a, pour l’organisation de son premier championnat national, marqué les esprits et reste une fédération qui a un avenir prometteur.    



Réagir à cet article