Digicel augmente certains prix de ses services

La compagnie de téléphonie mobile Digicel a fourni, le mardi 4 janvier 2022, certaines explications sur les raisons qui ont dicté la révision à la hausse des prix des différents plans. Lors d’une conférence  de presse tenue à l’hôtel Marriott, le directeur général de la compagnie, Jean Philippe Brun, a tenu à préciser que l’augmentation à la pompe du prix du diesel combinée au climat d’insécurité qui règne dans certaines régions du pays sont, entre autres, les causes de cette augmentation. Il en a profité pour annoncer certains projets visant l’amélioration des services de la compagnie rouge et bBlanc sur l’ensemble du territoire national.

Publié le 2022-01-05 | lenouvelliste.com

L’ajustement des prix des services, les projets techniques et de développement à court et moyen termes de la compagnie et les contraintes liées au fonctionnement de la Digicel sont les trois points qui ont fait l’objet de la conférence de presse tenue par le directeur général de la compagnie Digicel, Jean Philippe Brun. L’idée était d’informer le grand public et les clients en particulier sur la situation de la compagnie.

« Tous nos génératrices fonctionnent au diesel », a expliqué M. Brun. Et, a-t-il poursuivi, le prix de ce produit a plus que doublé, passant ainsi de 169 à 353 gourdes. Donc, il est impératif que les prix des différents plans soient revus à la hausse. Selon le directeur général, s’il est vrai qu’on paie beaucoup plus pour activer un plan, il n’est pas aussi vrai pour la facturation des minutes et des données internet, laquelle restera plus ou moins stable, car pour le plan payé, soutient le responsable, les clients auront droit à plus de minutes et plus de données.

Le directeur général a aussi indexé le climat de l’insécurité qui empêche l'institution de fournir un service de qualité sans arrêt. Il devient de plus en plus difficile, a affirmé Jean Philippe Brun, d’atteindre certains sites, notamment ceux dans la partie méridionale du pays. « Nos techniciens ne peuvent plus travailler 24/24 », a-t-il précisé, ajoutant que cette situation cause des dérives énormes, dont le congestionnement de certaines infrastructures et des coupures à répétition.

Il faut, à cet effet, tout un appareillage bien huilé pour fournir un service de top niveau à la clientèle.  Au  niveau des compagnies de téléphonie, les coupures sont fréquentes. M. Brun parle d’au moins trois coupures par jour. Dans ce cas, si les techniciens ne peuvent pas intervenir, a-t-il argué, il est normal que le service soit de mauvaise qualité.

Dans l’optique de remédier à la situation, l’ancien de la Comcel soutient que son équipe est dédiée entièrement à cette tâche. Un pan d’intensification et d’augmentation de capacité, a-t-il promis, sera opérationnel au niveau du centre-ville dès la semaine prochaine. A côté de ces travaux, M. Brun annonce également la troisième phase de modernisation de la compagnie au niveau technologique du réseau LTE prévue pour le mois de mars dans toute la partie Nord du pays après la ville des Gonaïves.

Ce projet dont un délai de 12 à 18 sera accordé au technicien pour sa mise en œuvre, a été, à maintes reprises, reporté à cause de l’environnement sécuritaire du pays. Il devrait permettre à la Digicel de compléter la mise à niveau du système 4G LTE dans le pays. Parallèlement, la compagnie projette de lancer d’autres chantiers d’ici au prochain trimestre. Sans fournir trop d’explications à l’assistance, M. Brun parle de la création prochaine de 200 emplois additionnels par l’institution qu’il a le privilège de diriger.



Réagir à cet article