Quand le ministre de la Justice tance des parquetiers

Publié le 2021-12-01 | lenouvelliste.com

Le ministre de la Justice, Me Bertho Dorcé, lors d’une rencontre avec des commissaires du gouvernement des 18 juridictions du pays, affirme qu’il agira sur l’insécurité judiciaire et sur les problèmes de sécurité publique. Le problème de la détention préventive prolongée devra être conjugué au «  passé antérieur », indique Me Bertho Dorcé.

Sans langue de bois, le ministre soutient que des parquetiers, par leurs actions, produisent l’insécurité judiciaire. Me Bertho Dorcé a prévient que le temps où les parquetiers décernaient des mandats à tour de bras pour escroquerie, abus de confiance sur demande « d’avocats paresseux » est révolu. Il a en outre dénoncé le refus de certains commissaires de tenir des audiences en habeas corpus. « Je n’ai aucune obligation envers vous », a mis en garde le ministre en s’adressant aux commissaires du gouvernement présents.

Pour le ministre, les parquets sont tenus d’avoir un niveau de performance autre que celle observée jusqu’ici.  Il s’est montré virulent dans ses observations vis-à-vis de parquetiers qui « crachent sur des rapports de la DCPJ ». Le ministre fait mention de plaintes de responsables de la police contre des commissaires du gouvernement qui libèrent des bandits appréhendés.  Il loue cependant la performance du commissaire des Cayes pour son dévouement et la qualité de son travail. Sur le front de la sécurité publique, Me Bertho Dorcé a révélé que « plus de 450 policiers sont en détachement avec d’anciens hauts fonctionnaires ».

Le directeur de la PNH, Frantz Elbé, va prendre des mesures pour remédier à cette situation, a-t-il dit, soulignant que la loi sera appliquée en ce qui concerne d’anciens officiels qui ont droit à une escorte. « Ce n’est pas une blague », fait savoir le nouveau ministre de la Justice ce mercredi alors que les bandits faisaient parler la poudre à l’entrée sud de Port-au-Prince.

Depuis six mois, l’Etat est incapable d’assurer la sécurité de ce segment de route qui relie la capitale à quatre départements du grand Sud.    



Réagir à cet article