Le 7e de Messi

Publié le 2021-11-29 | lenouvelliste.com

Ticket et Le Nouvelliste sont cette semaine à Paris pour couvrir l'entrée au Panthéon de Joséphine Baker et une remise de distinction à trois écrivains haïtiens par l'Académie française : Franckétienne, Louis Philippe Dalembert et Emmelie Prophète. Des rendez-vous autour du talent, des savoir-faire et de récompenses.
 
La semaine s'annonçait mémorielle et littéraire avant que Messi et son 7e Ballon d'or ne lui donne une connotation footballistique inattendue. Sans sortir du triptyque talent, savoir-faire et récompenses.
 
Que Lionel Messi remporte un Ballon d'or n'est pas une nouvelle en soi, cela lui arrive si souvent depuis 2009 ! Qu'il soit le premier à en rafler sept, cela fait une grosse différence. C'est historique.
 
Comme à chaque fois, les détracteurs du joueur vont oublier ses exploits en Liga l'an passé où il a fini meilleur buteur avec Barcelone et sa performance extraordinaire avec l'Argentine.
 
Pour la Copa América qui s’est déroulée au Brésil, l'équipe emmenée par Messi a fini championne face au Brésil en finale au Maracana. Cela faisait une éternité que l'Argentine n'avait rien remporté au niveau international et absolument rien avec Messi. Cette victoire avait le goût de l'exploit. Et contre le Brésil, pays organisateur et adversaire historique, c’était l’apothéose.
 
Pour mettre toutes les chances de son côté, celui qui avait remporté la Coupe du Roi avec Barcelone la même année, Messi pour ne pas le citer, a terminé la Copa America comme meilleur buteur et meilleur passeur. Toutes ses qualités ont été mises au service de son équipe. Le joueur parfait au cœur d'un dispositif collectif. Excusez du peu !
 
Le joueur de 34 ans qui brille sur les terrains de football depuis son enfance mais particulièrement depuis 2005, ajoute une ligne supplémentaire à son palmarès : seul joueur au monde avec 7 Ballons d'or. Il était déjà le seul au monde avec six trophées France Football et voilà qu'il augmente la distance d’avec ses poursuivants.

Le football est devenu ces dernières années non seulement le sport le plus populaire au monde mais aussi celui qui est regardé en même temps par le plus de téléspectateurs et Messi brille et domine le jeu.

On ignore combien de gamins iront se coucher dans les jours qui viennent en espérant un jour être aussi primé et adulé que Messi. Espérons simplement que tous sauront que le miracle est au prix d'efforts continus et de persévérance. De renoncement et de rage de vaincre. Rien n'est donné à un footballeur talentueux. C'est une construction, de l'entraînement au match et l’investissement de milliers de litres de sueur.

Messi a sept Ballons d'or, c'est la fête, mais quel parcours et quel fardeau !



Réagir à cet article