Retour à la plage, la PNH s’apprête à renforcer la sécurité de Port-au-Prince à Montrouis

Publié le 2021-11-25 | lenouvelliste.com

La Police nationale d'Haïti (PNH), via l’initiative baptisée « retour à la plage », s’apprête à renforcer le dispositif de sécurité afin de permettre la reprise des activités touristiques sur la Côte-des-Arcadins où est regroupée la plus forte concentration d’hôtels de plage en Haïti, a appris Le Nouvelliste, jeudi 25 novembre 2021.                     

La veille, l’état-major de la PNH, à l'instigation du commandant en chef a.i Frantz  Elbé, a réalisé « une séance de travail avec les propriétaires d'hôtels et des opérateurs touristiques de la Côte des Arcadins, située sur l’aile nord de Port-au-Prince « dans le but de permettre la reprise des activités touristiques au niveau de la Côte-des-Arcadins », a indiqué l'institution policière sur son compte Twitter.                                          

« Au cours de cette rencontre fructueuse à laquelle a pris part le maire de la commune de Montrouis, la Police nationale d'Haïti (PNH) s'est engagée à renforcer ses dispositifs de sécurité dans cette région touristique dans l'objectif d'aider au relancement des activités liées au tourisme et d'occasionner ainsi un regain économique dans ce secteur, particulièrement  au niveau de cette zone stratégique », a poursuivi la PNH, soulignant que  « cette  initiative baptisée  "Retour à la plage" est mise en œuvre aux fins d'accroître entre autres les richesses du secteur touristique ».                                                         

Le manager général de Wahoo bay hôtel, Jean-Max Bazin, membre du comité régional de la côte des Arcadins, qui réunit six hôtels, dont Royal Decameron, Moulins-sur-Mer, Xaragua, Wanga Bay, a salué l’initiative prise par le directeur de la PNH d’inviter les opérateurs à parler de la relance des activités touristiques sur la côte. «  Nous avions reçu une invitation du directeur général de la PNH pour essayer de relancer le tourisme sur la Côte-des-Arcadins », a fait savoir M. Bazin, agréablement étonné par cette invitation du DG de la PNH, Frantz Elbé. «  C’est une grande première. Nous avons toujours demandé à rencontrer le chef de la police. C’est la première fois que nous recevons une invitation provenant de la police », a poursuivi Jean Max Bazin, soulignant avoir été «  étonné par son langage et son humilité ». «  Il va essayer d’installer un dispositif de sécurité sur la route depuis Port-au-Prince et sur les sites utilisés par les hôtels jusqu’à Montrouis », a expliqué M. Bazin.                                           

« Le chef de la police a la volonté de faire quelque chose de définitif avec les moyens du bord qui pourrait consolider la sécurité dans la zone. Il a dit qu’il n’allait pas faire quelque chose de ponctuel  », a poursuivi Jean-Max Bazin, estimant qu’un couloir de sécurité permettrait aux clients de venir et de repartir en toute sécurité de la Côte-des-Arcadins. Cela pourrait avoir des retombées positives pour les six hôtels qui comptent plus de 600 chambres et pour l’économie de la zone plus largement, gravement impactée depuis trois ans par l’insécurité, par les incursions armées contre des habitants de Cariès. « C’est une bonne initiative. Je félicite le chef de la police pour cette démarche qui aura un impact positif sur l’économie », a confié au journal l’agent exécutif intérimaire de Montrouis, Blaise Elysée. Le contrôle de la route et des zones avoisinantes est nécessaire, a-t-il ajouté.



Réagir à cet article