Pénurie du carburant : l’économiste Enomy Germain prévoit une accélération de l’inflation

Publié le 2021-11-23 | lenouvelliste.com

L’économiste Enomy Germain prédit, dans une interview accordée récemment au journal, une accélération de l’inflation lorsque les nouveaux chiffres concernant l’indice des prix à la consommation (IPC) pour le mois d’octobre seront publiés. « Nous sommes menacés aujourd’hui d’une inflation plus importante que celle de l’année dernière à cause des chocs interne et externe qui affectent l’économie », a affirmé Enomy Germain l’expert en évaluation des politiques et projets de développement.

L’économie haïtienne a subi deux grands chocs à l’interne, d’après l’économiste Enomy Germain. Le premier étant lié à la détérioration du climat d’insécurité. Le grand Sud n’est pas vraiment connecté au reste du pays depuis que les quartiers situés à l’entrée sud de la capitale tombent sous le contrôle des gangs armés. Il devient plus difficile aux camions de marchandises de traverser ces zones. Le second a rapport à la pénurie du carburant. Tous les secteurs d’activités sont pliés sous le poids de cette pénurie qui a trop duré.

La hausse des prix du pétrole sur le marché international représente aussi un choc pour l’économie nationale. « L’augmentation des prix des produits pétroliers sur le marché international risque de faire augmenter l’inflation dans le pays. Haïti importe beaucoup, le risque d’avoir une inflation importée est probable », a déclaré Enomy Germain, l’auteur de l’ouvrage intitulé : Pourquoi Haïti peut réussir.   

Déjà l’inflation n’a pas cessé de gagner des points chaque mois.  Dans sa note sur la politique monétaire pour le trimestre juillet-aout-septembre, la Banque de la République d’Haïti a informé que l’inflation est ressortie à 2,1 % en août 2021, marquant une accélération de 90 points de base par rapport à juin. « On est dans une période d’augmentation des prix. L’inflation continue à augmenter mensuellement même quand en glissement annuel, le rythme a cassé par rapport à l’année dernière », a expliqué M. Germain.   

Le pays connait un taux d’inflation à deux chiffres qui réduit le pouvoir d’achat des ménages. Cette inflation résulte des chocs que subit l’économie et de la hausse du taux de change.    



Réagir à cet article