Vers la construction et la réhabilitation de plusieurs ouvrages du grand Sud

Deux mois et quelques jours après le séisme qui a mis à genoux plusieurs départements géographiques du grand Sud, le ministère des Travaux publics, Transports et Communications (MTPTC) s’apprête à reconstruire certains ouvrages détruits et réparer d’autres endommagés. Selon le ministre des Travaux publics, qui annonce la signature d’un contrat pour la construction provisoire du pont Dumarsais Estimé sur la route de Jérémie, en attendant les évaluations de la Banque interaméricaine de développement (BID), la Banque mondiale dispose d'une enveloppe de 30 millions de dollars pour différents travaux à effectuer dans les départements touchés.  

Publié le 2021-10-22 | lenouvelliste.com

L’on n’a pas encore terminé l’évaluation des dégâts causés par le séisme du 14 août dernier. Mais le MTPTC s'attele à la construction de certains ouvrages détruits ou fortement endommagés lors de ce cataclysme. Le premier ouvrage pris en compte par les décideurs est le pont Dumarsais Estimé sur la route de Jérémie. Grâce à un financement de la Banque mondiale de plus de trois millions de dollars américains, un pont provisoire sera construit et le contrat a été signé entre le ministère des Travaux publics et les firmes Groupement Matière / Eccomar le mardi 19 octobre 2021, à la résidence officielle du Premier ministre à Musseau.

La signature de cet accord a eu lieu en présence du Premier ministre Ariel Henry. Cet ouvrage dont la construction ne devrait pas dépasser une période de six mois sera un pont provisoire permettant de traverser la rivière. Au dire du ministre des Travaux publics, Wilson Édouard, toutes les dispositions sont déjà prises pour le lancement des travaux.  L’on s’apprête, a-t-il précisé, à transporter les matériaux qui sont déjà entreposés dans la capitale haïtienne.

Il s’agit, a expliqué M.Édouard, d’un pont dont la portée est de 80 mètres. Ce sera un ouvrage de structure métallique avec deux travées. Le ministre a parlé d’une chaussée de quatre mètres de large avec des trottoirs d'un mètre de chaque côté.

Cette construction, a assuré Wilson Édouard, fait partie d’un projet plus large prenant en compte plusieurs autres infrastructures détruites et ou endommagées dans le grand Sud. « La Banque mondiale promet de nous accompagner dans la reconnexion des axes coupés par le séisme », a affirmé le titulaire du MTPT. « Plusieurs travaux d’infrastructures seront pris en compte », a-t-il fait savoir.

Selon le ministre le travail sera divisé en plusieurs lots et concerne plusieurs institutions publiques, dont la Direction de la Protection civile et la Direction nationale de l’eau potable et de l’assainissement. Il s’agit, entre autres, de la réparation des ouvrages d’art endommagés, dont des ponts, des murs de soutènement et la stabilisation des talus. Aussi font partie de ce projet le recalibrage des lits des rivières, la réparation des ports de cabotage, la  démolition, l’enlèvement, le traitement et la disposition des débris, le traitement de tronçon routiers endommagés, la construction d’ouvrages prioritaires sur les routes principales, l’aménagement d'espaces publics…  

Vu l’ampleur des dégâts, le ministre croit qu’il en faut beaucoup plus en termes d’infrastructures pour aider les populations concernées à se relever. Ainsi, la Banque interaméricaine de développement (BID) continuera d’évaluer les dégâts afin d’apporter sa pierre au le relèvement de cette partie du pays. Grâce au support financier de cette banque, des interventions, seront effectuées sur la route nationale numéro 7 reliant les Cayes à Jérémie. M. Édouard a précisé, entre autres, la construction définitive du pont Dumarsais Estimé dont l’appel d’offres sera sous peu lancé, car, a-t-il soutenu, les études pour cette construction sont déjà terminées.  



Réagir à cet article