Les jeudis du MCI/ PNUD

Des entreprises de femmes formalisées

Publié le 2021-10-15 | lenouvelliste.com

Une quarantaine d’entreprises ont reçu chacune, au jour d’hui, lors de la 11e édition des jeudis du ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI) qui s’est tenue dans les locaux dudit ministère, un certificat d’enregistrement de nom commercial valable pour une période de dix ans. Ces entreprises qui font partie d’une soixantaine d’entreprises bénéficiaires du projet : « Autonomisation des femmes défavorisés », piloté par le Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD) ont emboité le pas sur le sentier de la formalisation. Ce projet vise à « améliorer les moyens de subsistance et les opportunités d’emploi pour les femmes vivant dans les zones les plus vulnérables en leur permettant d’accéder aux ressources et aux bénéfices de développement nécessaires ». Il veut contribuer au renforcement des capacités des femmes pour leur autonomisation sur le plan social et économique.

Cette 11e édition des jeudis du MCI représente aussi une journée de partage d’expériences et de bonnes pratiques avec les femmes entrepreneures. « Cette causerie a pour finalité de d’aborder les thématiques les plus variées qui touchent les secteurs d’intervention du MCI. Il faut dire que le MCI cherche à créer un environnement de dialogue et de partage d’expériences entre les femmes d’affaires et sur la nécessité de compter que des entreprises formelles », a affirmé  James Monazard, directeur général du MCI au cours de son intervention de mise en contexte de la 11e édition des jeudis du MCI.

Plus loin, le directeur général du MCI a mis l’accent sur la nécessité de procéder à la formalisation des entreprises dans le pays. «38% des emplois formels sont occupés par des femmes contre 62% des hommes, selon les données de l’enquête sur les conditions de vie des ménages. Toutefois, dans le secteur du commerce, les femmes représentent un pourcentage plus important, 77,5%. Il y a une présence massive de la gente féminine dans l’économie informelle », a soutenu  James Monazard.

Pour sa part, le ministre du Commerce et de l’Industrie,  Ricardin Saint Jean a complimenté les femmes pour leur contribution à l’économie haïtienne, leur dévouement et leur combativité. « Laisse-moi vous dire que votre contribution à l’économie haïtienne est incomparable. Le MCI vous promet qu’on va ensemble œuvrer pour développer des partenariats techniques qui seront bénéfiques pour vous et aussi pour le ministère », a déclaré le ministre Ricardin Saint Jean soulignant que la promotion de l’entrepreneuriat dans le contexte actuel demeure incontournable.    

Outre la formation des entreprises et l’autonomisations des femmes entrepreneuriales, le MCI avait déjà penché, lors d’une édition précédente, sur l’accès des entreprises des entrepreneures au financement.



Réagir à cet article