Insécurité: Ariel Henry a discuté d’une aide d’urgence des USA à la PNH

Publié le 2021-10-13 | lenouvelliste.com

Le Premier ministre Ariel Henry, qui s’est entretenu mardi avec la sous-secrétaire d’Etat américaine pour la sécurité civile, la démocratie et les droits humains, Uzra Zeya a discuté, entre autres sujets, d’une aide d’urgence en faveur de la Police nationale d'Haïti ( PNH ). « J’ai reçu, à la RO, la sous-secrétaire d'État, Mme Uzra Zeya. Nous avons discuté du dialogue inclusif à travers l’Accord, de l’aide d’urgence du gouvernement américain à la PNH, face à l’insécurité, de l’entraide judiciaire, de la réintégration des migrants et des prochaines élections », a tweeté le chef du gouvernement sans donner de détails.

La PNH peine à contenir les gangs qui tuent, kidnappent, volent et perturbent la circulation des personnes et des biens dans le pays. L’officiel américain, dans un tweet, a souligné l’enjeu que représente le démantèlement des gangs. « Le démantèlement des gangs responsables de la violence est nécessaire pour la stabilité d’Haïti et la sécurité des citoyens. Aujourd’hui, j’ai rencontré le Directeur général a.i. de la PNH Léon Charles pour réaffirmer que le Département d'Etat américain continuera de supporter le renforcement de la police communautaire, le renforcement de la confiance de la population, le renforcement du service de renseignement et des capacités à appliquer la loi », a-t-elle indiqué dans un tweet traduit et posté sur le compte de l’ambassade des Etats-Unis en Haïti. 

Le Premier ministre Ariel Henry, interrogé récemment par Le Nouvelliste sur la sécurité, se dit engagé à fournir des moyens additionnels à la PNH en dépit de la situation financière  difficile du Trésor public. « En ce qui a trait à l’insécurité, je suis conscient de la gravité de la situation. Il est de la responsabilité de l’État de garantir la circulation des vies et des biens sur l’ensemble du territoire. Je travaille d’arrache-pied avec le CSPN en vue de tenir mes engagements devant la nation. Il est indispensable, et c’est notre responsabilité de créer un environnement sûr en vue de réaliser des élections correctes et crédibles dans le pays. Nous sommes en train de mobiliser toutes les forces de la PNH en vue de contrer les actions des bandits, combattre le kidnapping et rétablir la sécurité. Cela ne peut et ne va pas continuer. Nous allons également fournir des moyens additionnels à la PNH pour lui permettre de faire face à la situation », avait indiqué le Premier ministre Ariel Henry.            

Le Premier ministre Henry avait également souligné le problème de ressources auquel le pays est confronté. « … l’une des contraintes auxquelles mon gouvernement est confronté, c’est la sévère crise économique que traverse le pays. Les finances ne sont pas en santé. Nous peinons parfois à répondre à certaines obligations. Il faut disposer d’argent pour faire tout : payer les employés, exécuter des travaux d’infrastructures, poursuivre certains chantiers importants, assainir notre environnement, etc. Donc, ce n’est pas facile », avait indiqué Ariel Henry.                                                         



Réagir à cet article