Le policier Michelet Exil et sept bandits tués à Martissant vendredi soir, selon Léon Charles

Publié le 2021-10-06 | lenouvelliste.com

Après une courte période de trêve, les groupes armés qui contrôlent le quartier de Martissant reprennent du service. Cet important axe routier qui relie Port-au-Prince aux quatre départements du grand sud a été le théâtre des affrontements armés vendredi entre des bandits et des policiers. Selon le directeur général de la police nationale, le policier Michelet Exil et sept bandits ont été tués. Encore une fois, Léon Charles a promis de traquer les bandits qui sèment le deuil sur la route nationale numéro 2.

Selon les explications du directeur général de la police nationale lors d'un point de presse ce samedi 2 octobre, des policiers sont intervenus après que des bandits ont attaqué des usagers de la route de Martissant. Léon Charles a souligné que le véhicule blindé avec lequel les policiers ont mené l’opération a eu une panne mécanique. « Malgré tout, les policiers ont continué de riposter sur place. Nous avons envoyé des renforts à travers plusieurs entités afin d’accompagner ces policiers en difficulté », a indiqué M. Charles.

Les policiers ont dû abandonner sur place le véhicule blindé et les bandits en ont profité pour l’incendier, a appris le journal.

« Nous avons évacué sept des huit policiers qui étaient dans le blindé. Malheureusement, l’un des policiers est tombé après qu’il ait fait un détour. Apparemment, les bandits l’ont récupéré. Un autre policier est tombé en syncope. Nous l’avons conduit à l’hôpital son état est maintenant stable », a expliqué Léon Charles.

Le chef de la Police nationale a indiqué que « sept bandits ont été stoppés et plusieurs autres blessés selon les informations recueillies à travers les services d’intelligence de la PNH… »

Le policier Michelet Exil tué à Martissant, selon Léon Charles, était un agent modèle et discipliné. « Il est tombé en défendant le pays et la police », a-t-il déclaré. « Nous allons traquer et arrêter tous les bandits qui ont participé à l’assassinat du policier Michelet Exil. Ils seront traduits devant la justice », a lancé M. Charles.  

Le patron de l’institution policière a annoncé que la police va continuer à renforcer sa présence sur la route de Martissant « afin de permettre à la population de vaquer à ses occupations », a-t-il promis.

Selon Léon Charles, les dispositions prises par la police ont déjà réduit et limité la capacité de nuisance des bandits à Martissant.



Réagir à cet article