Port-au-Prince: au moins dix personnes enlevées en vingt-quatre heures        

Publié le 2021-09-24 | lenouvelliste.com

Au moins 10 personnes ont été kidnappées entre jeudi et vendredi, à Port-au-Prince, a appris Le Nouvelliste. À Turgeau, non loin de l’église St-Louis Roi de France, Mackenley Mogène et son frère ont été enlevés. En signe de protestation, des collègues de Mackenley Mogène à la direction du budget du ministère de l’Économie et des Finances ont manifesté à l’avenue Charles Sumner vendredi matin. « Nous demandons la libération au plus vite de Mackenley », a indiqué un manifestant.

« Ce n’est pas possible. Cela ne peut plus continuer. Il faut que cela cesse », a pesté un autre employé du MEF, sous le choc après avoir appris la nouvelle de ce double enlèvement survenu jeudi. 

 Les informations obtenues indiquent que Marie Frantzie Siméon, journaliste culturelle, une femme pétillante et socialement engagée, a été enlevée à l’avenue Christophe, en début de soirée jeudi. Certains de ses pairs, choqués, ont partagé sur les réseaux sociaux des messages appelant à la libération de la journaliste.

À Christ-Roi, en fin d’après-midi, un homme et une femme ont été kidnappés le même jeudi. Les ravisseurs ont laissé dans le véhicule un enfant en bas âge qui était avec ces deux victimes, a confié notre source. Hier jeudi, dans l’après-midi, à Martissant, trois personnes ont été kidnappées, dont la mère d’un célèbre chanteur de compas de la nouvelle génération.

Selon notre source, ces trois cas de kidnapping, à Martissant, zone de non-droit, ont été perpétrés séparément. Ce vendredi, deux employées d’une entreprise privée manquent à l’appel. « L’une a été chercher l’autre pour se rendre au travail. Depuis ce matin, nous sommes sans nouvelles d'elles », a confié une source interrogée par le journal.

Contactée, la porte-parole de la Police nationale d'Haïti (PNH), Marie Michèle Verrier a indiqué au Nouvelliste que « 4 cas ont été recensés entre jeudi et vendredi ». «Une réunion de commandement vient tout juste de terminer. Des dispositions ont été prises pour renforcer le dispositif du plan de quadrillage de la zone métropolitaine. La PNH va se focaliser là-dessus. Ce plan a été mis en place lors de la remontée des cas de kidnapping l’année dernière. Cela avait donné resultat , la PNH va le renforcer », a confié la porte-parole de la PNH. 



Réagir à cet article