Le chef du parquet annule des actes administratifs de son prédécesseur

Le chef du parquet près le tribunal de première instance de Port-au-Prince a annulé des actes administratifs de son prédécesseur, Me Bed-Ford Claude, révoqué après avoir invité le Premier ministre au parquet et demandé son interdiction de départ. D’autres actes devront être annulés, selon le commissaire du gouvernement Frantz Louis-Juste.

Par Caleb Lefèvre
Par Caleb Lefèvre
24 septembre 2021 | Lecture : 2 min

À l’issue d’une séance de travail avec ses substituts commissaires du gouvernement vendredi dernier, le commissaire Frantz Louis-Juste a annulé des actes antérieurement pris au parquet. « Effectivement, dans le cadre de l’administration que nous dirigeons, nous trouvons que certains actes des prédécesseurs ne sont pas conformes à la loi… nous trouvons que cet acte n’était pas normal et nous avons décidé administrativement de lever cet aspect », a fait savoir le commissaire du gouvernement en conférence de presse.

Cet ac

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.