Échec américain, naufrage haïtien

La lettre de démission de l’envoyé spécial américain pour Haïti, Daniel Foote, deux mois exactement après sa nomination, signe une défaite personnelle pour l’ambassadeur Foote -- qui n’a pas pu imposer ses vues à son administration --, mais souligne aussi l’échec de toutes les politiques américaines en Haïti depuis des années.

Frantz Duval
Par Frantz Duval
23 sept. 2021 | Lecture : 3 min.

La lettre de démission de l’envoyé spécial américain pour Haïti, Daniel Foote, deux mois exactement après sa nomination, signe une défaite personnelle pour l’ambassadeur Foote -- qui n’a pas pu imposer ses vues à son administration --, mais souligne aussi l’échec de toutes les politiques américaines en Haïti depuis des années.

Un diplomate de carrière ne fait pas de telles accusations dans une lettre officielle sans prendre toute la mesure des conséquences pour lui-même et pour ceux qui l'avaient nommé. Foote

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.