Crise politique/Dialogue

Que dit l’accord politique entre Ariel Henry et des organisations politiques de l’opposition ?

À la résidence officielle du Premier ministre, le samedi 11 septembre dernier, ils étaient une vingtaine de responsables de partis politiques de l’opposition à signer l’accord politique qui veut arriver à une « gouvernance apaisée et efficace ». Cet accord prévoit un exécutif monocéphale dirigé par Ariel Henry. Les signataires du document participent à la formation d’un gouvernement qui disposera d'une longue feuille de route contenant, entre autres, le rétablissement du climat de sécurité dans le pays et l’organisation des élections  au plus tard à la fin de l’année 2022 sous l’égide d’une nouvelle constitution…

Robenson Geffrard
Par Robenson Geffrard
13 sept. 2021 | Lecture : 4 min.

Cet accord signé par le Premier ministre Ariel Henry et des organisations politiques de l’opposition comme le Secteur démocratique et populaire (SDP), le MTVAyiti, la Fusion, INITE, INIFOS, VERITE, Ansanm nou fò, Force louverturienne réformiste, le PHTK, entre autres, a le mérite d’être clair sur au moins un point. Ariel Henry est le seul à bord du navire.  « Dans l’attente du rétablissement de la présidence de la République, le Conseil des ministres, dirigé par le Premier ministre, exerce pleinement et effect

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.