LES VILLAGES DE DIEU, finaliste du 13e Prix Ivoire pour la Littérature Africaine d’Expression Francophone 2021

Publié le 2021-08-31 | lenouvelliste.com

« Les Villages de Dieu » le dernier roman de la romancière Emmelie Prophète est finaliste de la 13e édition du Prix Ivoire pour la littérature Africaine d’Expression Francophone. Publié aux editions Mémoire d’Encrier, le dernier roman d’Emmelie Prophète est une grande réussite. Depuis sa parution, le roman est dans le palmarès des meilleures ventes au Canada.

Après son annulation en 2020, en raison de la crise sanitaire mondiale, le Prix Ivoire pour la Littérature Africaine d’Expression Francophone est de retour.  Lancée  en 2008 par l’association de droit ivoirien, Akwaba Culture, le Prix Ivoire pour la Littérature Africaine d’Expression Francophone récompense les auteurs d’Afrique et des diasporas africaines. Ce prestigieux prix est placé sous le parrainage du ministère en charge de la Culture de Côte d’Ivoire et de l’Organisation internationale de la Francophonie et bénéficie le support de l’ambassade de France et de la Librairie de France Groupe de Côte d’Ivoire.

L'association Akwaba Culture a annoncé dans un communiqué de presse le titre des livres sélectionnés pour la 13e édition du Prix Ivoire pour la Littérature Africaine d’Expression Francophone. « L’association Akwaba Culture est heureuse de porter à la connaissance des professionnels et amis du livre les ouvrages finalistes du 13e Prix Ivoire pour la Littérature Africaine d'Expression Francophone. », lit-on dans le document.  Les romans sélectionnés dans le prix sont :

Nassuf Djailani (Comores), Cette Morsure trop vive, roman, éd. Atelier des nomades, 2021

Davina Ittoo (Ile Maurice), Misère, roman, éd. Atelier des nomades/ Vallesse, 2021

Souad Jamai (Maroc), Le Serment du dernier messager, roman, éd. La Croisée des chemins

Fedwa Misk (Maroc), Nos Mères, théâtre, éd. La Croisée des chemins, 2021

Blaise Ndala (Congo) Dans le ventre du Congo, roman, éd. Mémoire d’encrier / Vallesse, 2021

Emmelie Prophète (Haïti), Les Villages de Dieu, roman, éd. Mémoire d’encrier, 2021

L’écrivaine camerounaise Werewere-Liking est la présidente du jury final chargé de la désignation du lauréat parmi les six finalistes.

Le 13e du prix est doté  d’un montant de 3000 €. Le prix sera décerné le  20 novembre 2021 à l’hôtel du Golf à Abidjan, en Afrique.

Dans son dernier roman, Emmelie Prophète décrit avec une prose limpide et poétique les gangs armés, le viol, la prostitution, et la misère dans les ghettos des villages de Dieu en Haïti. Depuis sa grande sortie en librairie, Les villages de Dieu a reçu une critique élogieuse dans la presse locale et internationale.

Dans son article « LES VILLAGES DE DIEU » ou les cités des cas perdus, Claude Bernard Sérant a confié : « J’aime lire les romans d’une seule traite. Celui-ci, je l’ai siroté à petites gorgées. Je ne me souviens plus combien de fois je l’ai fermé, l’index entre les pages, les yeux clos, la pensée ouverte sur une foule d’interrogations. » Pour le journaliste de Le Nouveliste, « « LES VILLAGES DE DIEU » d’Emmelie Prophète, paru en octobre 2020 aux éditions Mémoire d’Encrier, est un roman naturaliste d’une grande lisibilité. Il raconte avec un grand sens de l’observation la vie dans les ghettos de Port-au-Prince, la capitale d’Haïti. »

Pour Dany Laferrière de l'Académie française « C’est le meilleur livre paru en Haïti depuis très longtemps. Le plus fort, le plus juste, et peut-être le mieux écrit. La force de ce livre, c’est cette lumière dont on n’arrive pas à savoir si elle vient du soleil tropical ou des rêves fous des gens. Ou plus simplement du talent de cette splendide romancière qui nous attrape à la gorge dès la première page, serre un peu plus à chaque chapitre, relâche plus loin, resserre jusqu’à nous laisser sans voix. »



Réagir à cet article