Célébration de la Sainte-Anne

La ville d'Anse-à-veau et la Sainte-Anne, trois fois centenaires

(26 juillet 1721-26 juillet 2021): la ville d'Anse-à-veau et la Sainte-Anne, sa saint-patronne, célèbrent leurs trois cents ans d'existence. Un double événement. A l'occasion, la patronne de la commune de l'Anse-à-veau a réuni un beau monde, composé de personnalités politiques et religieuses, la société civile, fidèles et pèlerins venus de partout, à ses pieds. Le Monseigneur Pierre André Dumas, Évêque d'Anse-à-veau-Miragoâne, assisté d'une dizaine de prêtes, a célébré une messe solennelle, à la hauteur des 300 ans de la Cathédrale de l'Anse-à-veau.

Publié le 2021-07-27 | lenouvelliste.com

Dans son homélie, le Monseigneur Pierre André  Dumas invte les fidèles, les autorités présentes à garder l'héritage qui leur est confié. << Vous qui êtes venu célébrer la paroisse Sainte-Anne, rappelez-vous que vous êtes héritier et héritière de cette grande épopée mystique tricentenaire. Nous devons tout faire pour garder l'héritage qui nous est confié. Il faut le faire avec courage et conviction, espérance et détermination>>, a encouragé l'homme de Dieu. 

Plus loin, le haut dignitaire de l'église catholique regrette qu'on profane, gaspille et dilapide  aujourd'hui l'héritage ancestral.  Voulant croire en l'avenir de la jeunesse haïtienne, le prélat plaide pour une meilleure exploitation de notre héritage. << Nous ne voulons pas que l'Anse-à-veau hypothèque l'avenir de la jeunesse en s'accrochent à des bagatelles individualistes et égoïstes. Nous voulons que les jeunes générations perpétuent l'esprit des Pères fondateurs dans leur âme profonde >>, conseille l'évêque Pierre André Dumas.

Dans son allocution, le président du comité du tricentenaire de l'Anse-à-veau (COTA), Yves Casamajor a tenu à remercier la Sainteté le Pape Benoît XVI et  l'évêque Pierre André Dumas  en leur témoignant son affection et celle de toute la communauté de l'Anse-à-veau. <<  C'est avec une joie immense que je prends la parole au nom du comité de célébration du tricentenaire de la ville pour féliciter un haut dignitaire de l'épiscopat d'Haïti, Pierre André Dumas. J'ai aussi le plus grand plaisir d'adresser mes plus  vifs remerciements à la Sainteté le Pape Benoît XVI recommandant l'église Sainte-Anne de l'Anse-à-veau comme l'une des plus anciennes et plus belles églises de la République d'Haïti>>, se réjouit monsieur Cassamajor.

Le président de la COTA a aussi fait l'éloge de cette commune tricentenaire, son passé glorieux, son commerce florissant et son rôle d'avant-gardiste dans l'éducation en Hait. Selon lui, la ville d'Anse-à-veau avait une grande importance pour Jean Jacques Dessalines, ce pour sa position géographique stratégique dans la longue bataille pour l'indépendance de Saint-Domingue. Sur le plan commercial, a-t-il dit, Anse-à-veau était, en 1801, l'un des neuf (9) ports les plus importants du pays. Via le port de l'Anse-à-veau, Haiti exportait de milliers de tonnes de café, de coton et d'autres produits vers l'étranger.

Pour sa part, le curé de la paroisse Sainte Anne, Louis Merosné dit rendre grande à Dieu pour ses bienfaits et a exprimé sa gratitude envers tous ceux qui ont permis la réalisation de la célébration, notamment le Monseigneur Pierre André Dumas qu'il qualifie d'évêque tout terrain. << Je rends grâce à Dieu pour les merveilles qu'il a réalisées dans la ville de Sainte-Anne et dans la commune de l'Anse-à-veau. J'exprime aussi ma gratitude envers Son excellence Pierre André Dumas, un Monseigneur infatigable, un évêque tout terrain >>,  témoigne le Père Merosné. Par ailleurs, il a tenu à préciser que cette célébration rentre aussi le cadre du lancement des activités devant marquer le tricentenaire de la Sainte-Anne et en a profité pour annoncer les travaux de rénovation de  ladite paroisse. 



Réagir à cet article