Jeux olympiques de Tokyo 2020

Haïti et le programme complet de ses athlètes aux JO de Tokyo

Les six athlètes d’Haïti, Mulern Jean (athlétisme), Darrelle Valsaint Jr (boxe), Sabiana Anestor (judo), Émilie Faith Grand-Pierre et Davidson Vincent (natation) et Lauren Anna Lee (taekwondo), soit quatre filles et deux garçons, feront ce soir leur début dans les Jeux olympiques d’été de Tokyo 2020 (Japon). S’ils n’ont promis aucune médaille au pays, ils comptent cependant représenter dignement le bicolore haïtien. Clin d’œil sur le programme complet des athlètes haïtiens aux Jeux olympiques de Tokyo qui ont débuté le 23 juillet.

Publié le 2021-07-24 | lenouvelliste.com

La judokate Sabiana Anestor, âgée de 27 ans, défiera ce soir au Nippon Budokan, samedi 24 juillet à 10 heures (heure haïtienne), une native de la Géorgie, et son nom est Tetiana Levystska-Shukvani (31 ans). Selon nos informations, Tetiana, qui avait participé au championnat du monde senior du judo en 2019 et trois Grand Slam, dont le dernier en 2021, fait figure d’athlète de haut niveau voire un outsider pour rafler au moins l’une des médailles de la catégorie de 52 kg. En face, notre Sabiana Anestor ne partira pas en victime expiatoire. Au contraire, elle compte vendre chèrement sa peau pour rallier les quarts de finale.

En natation, après avoir validé son billet pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020, Émilie Faith Grand-Pierre (20 ans), n’a qu’un rêve, celui de faire mieux que sa devancière, Naomie Grand-Pierre qui était là à Rio de Janeiro, au Brésil, en 2016. Dans l’épreuve du 100 mètres brasse, elle entrera en lice au centre Aquatique de Tokyo dans la matinée du dimanche 25 juillet, à compter 5 heures. Émilie fera face, dans la série I, à des athlètes issues d’horizons divers. Cependant, l’adversaire à surveiller n’est autre que Nooran Ba Matraf, 21 ans, native de Yéman, car elle était au Brésil en 2016. De son côté, Sajina (24 ans) n’est pas à négliger. Pour le reste, Émilie Faith Grand-Pierre (20 ans) devrait en principe tirer son épingle du jeu face à des très jeunes athlètes.

Voici les adversaires et la série I de notre représentante : Émilie Grand-Pierre dans le 100 mètres / brasse : Mariama Touré (Guinée, 17 ans), Taeyanna Adams (Micronésie, 19 ans), Jayla Pina (Cap-Vert, 17 ans), Darya Semyonova (Turkmékistan, 19 ans), Aishath Sajina (Maldives, 24 ans) et Nooran Ba Matraf (Yéman, 21 ans).

Pour ce qui est du nageur Davidson Vincent (100 mètres papillon), dans l’attente du 29 juillet, date retenue pour son entrée en lice dans les épreuves du 100 mètres papillon, le nageur haïtien, après le tirage au sort effectué ce samedi 24 juillet, a une idée de ses adversaires.
Au centre Aquatique de Tokyo, le représentant d’Haïti aura à affronter deux Africains, quatre Asiatiques et un Sud-américain, le Paraguayen Ben Ockin.Davidson Vincent s’élancera dans la série II. Il aura pour mission de défendre avec bravoure les couleurs d’Haïti à ces Jeux olympiques de Tokyo.

La série II et les adversaires de Davidson Vincent : Steven Aimable (Sénégal), Abeku Jackson (Ghana), Abbas Qali (Koweït), Moon Seungwoo (Corée du Sud), Sajan Prakash (Inde), Ben Ockin (Paraguay) et Navaphat Wongcharoen (Thaïlande).

En taekwondo, Lauren Anna Lee, née le 12 février 2004 (17 ans), fait figure de la plus jeune représentante d’Haïti aux JO de Tokyo. En effet, c’est elle qui a remplacé Aliyah Shipman, bloquée par le Comité olympique des USA pour avoir porté, dans la catégorie juvénile, les couleurs de ce pays. Pour son premier combat en huitième de finale, elle sera opposée à la Croate Matea Jelic, ce lundi 26 juillet à 11h 30 AM heure de Tokyo, soit à 10 h 30 PM dimanche en Haïti. La Croate de 23 ans, est une athlète expérimentée pour avoir déjà représenté son pays à plusieurs grand prix de 2017 à 2021. Il faut croire que Lauren Anna Lee, pour sa première grande sortie à l’échelle mondiale, n’aura pas la tâche facile, elle a la lourde responsabilité de bien défendre les couleurs d’Haïti.

Pour sa part, le jeune boxeur haïtien, Darrelle ‘Blast’ Valsaint Jr, qui devrait en principe entrer en lice dans les Jeux olympiques de Tokyo 2020, ce lundi 26 juillet en seizièmes de finale, est qualifié d’office pour les quarts, suite au forfait de son adversaire. Le 29 juillet, il aura à affronter en huitième de finale, un représentant du continent africain, soit le Camerounais Seyi Dieudonné Ntsengue Wilfried ou le boxeur surnommé ” cœur de lion”, natif de la RDC, à savoir Tshama Mwenekabwe David. Très en jambes depuis son invitation à prendre part aux Jeux olympiques, Darrelle Valsaint Jr espère faire mieux que Mike André Berto qui allait, après avoir représenté Haïti, prendre la nationalité américaine.

En athlétisme, le dernier représentant d’Haïti dans les Jeux olympiques de l’été 2020 sera l’athlète de 100 mètres haies, Mulern Jean (née le 25 septembre 1992 (28 ans), entraînée par Joey Neimon Scott. Au stade olympique de Tokyo, le 31 juillet, elle débutera l’épreuve au premier tour. En 2016 à Rio de Janeiro, au Brésil, elle était là pour représenter Haïti dans l’épreuve du 100 mètres/ haies, mais ça été mal passé pour elle puisqu’elle a été disqualifiée à la surprise quasi générale. Dans l’attente du tirage au sort pour connaître l’identité de ses adversaires, Mulern Jean (28 ans) espère conquérir à nouveau le cœur de ses fans.



Réagir à cet article