Assassinat du président

Dimitri Hérard et Jean Laguel Civil, responsables de sécurité du président Jovenel Moïse, sous enquête

Publié le 2021-07-09 | lenouvelliste.com

« J'ai donné à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) délégation de pouvoir afin d'auditionner tous les agents de sécurité rapprochés du président Jovenel Moïse. J'ai aussi lancé deux invitations les mardi 13 et mercredi 14 juillet afin d'auditionner le commissaire divisionnaire Jean Laguel Civil, coordinateur de la sécurité du président Jovenel Moïse et Dimitri Hérard, responsable de l'Unité de sécurité générale du Palais national (USGPN) », a confié jeudi au Nouvelliste le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Bed-Ford Claude.

« Ils sont les responsables de la sécurité du président. Avec le juge de paix, j'ai passé une journée dans la résidence du président. Je n'ai constaté aucun policier victime, sinon le président et son épouse. Si vous êtes responsables de la sécurité du président, où étiez-vous? Qu'avez-vous fait pour éviter ce sort au président ? », le commissaire du gouvernement veut avoir des réponses à ces questions.

Me Bed-Ford Claude a souligné au Nouvelliste que pendant une visite de constat dans la résidence du président après l'assassinat, il a trouvé sur les lieux le commissaire Jean Laguel Civil. À ce moment-là, Dimitri Hérard était devant le commissariat de Pétion-Ville accompagné de quelques agents de l'USGPN.

« Depuis hier (NDLR: mercredi 7 juillet 2021), j'ai demandé au commissaire Jean Laguel Civil la liste de tous les agents de sécurité présents dans la résidence du président. Jusqu'à présent, il ne me l'a pas encore envoyé. Je dois l'avoir. Ils doivent me dire où ils étaient », exige le chef du parquet de Port-au-Prince.

Le parquet de Port-au-Prince a donné une délégation de pouvoir à la DCPJ pendant 15 jours pour enquêter sur l'assassinat du président de la République Jovenel Moïse en sa résidence dans la nuit du mardi 6 au mercredi 7 juillet 2021.

Me Bed-Ford a en outre demandé à l'Inspection générale de la police de mettre à la disposition de la justice, le mardi 13 juillet, l'inspecteur Paul Eddy Amazan, responsable du Cat Team, et le commissaire Léandre Pierre Osman, responsable de l'Unité de sécurité du palais (USP).

« Dans la nuit du mardi au mercredi, un commando a fait irruption dans la résidence privée du président de la République. Les membres du commando ont ouvert le feu et tué le président de la République. Son épouse a été blessée », selon le Premier ministre a.i. Claude Joseph.

« Selon les premiers éléments d’information, il s’agit d’un groupe de personnes qui s’exprimaient en anglais et en espagnol munis d’armes de guerre qui a tué le président de la République », a confirmé le Premier ministre a.i.



Réagir à cet article