Affrontements des gangs armés

Les différents gangs auraient plus de 3 000 soldats et autant d’armes, selon les autorités haïtiennes

En 2019, environ 162 groupes armés avaient été répertoriés sur le territoire national dont plus de la moitié opère dans l’aire métropolitaine, selon la Stratégie nationale pour le désarmement, le démantèlement des groupes armés et la réinsertion des individus désarmés (SNDDR). Le document, qui a été remis officiellement cette semaine au Premier ministre a.i. Claude Joseph, indique que les gangs armés auraient, au total, un potentiel supérieur à « 3000 soldats armés d’armes à feu, dont des enfants, des adolescents et des jeunes ».

Robenson Geffrard
Par Robenson Geffrard
02 juil. 2021 | Lecture : 5 min.

Au nombre de 162 groupes armés répertoriés sur le territoire national, « il faut ajouter de nombreuses bases latentes, peu connues mais tout aussi potentiellement dangereuses », précise la SNDDR dans le document officiel remis au Premier ministre provisoire dont Le Nouvelliste a eu copie. « De manière concomitante on observe la circulation d'un flux important d'armes et de munitions illégales, soit 2 700 armes selon les estimations de la PNH (2018) », ajoute le document.

« Ces dernière

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.