Antoinette Duclaire : activiste politique et féministe

Publié le 2021-07-01 | lenouvelliste.com

Les images de la militante politique Marie Antoinette Duclaire affaissée derrière le volant de sa voiture, circulant à travers les réseaux sociaux, détonnent la marche du temps. La jeune femme a été tuée dans la soirée du mardi 29 juin au mercredi 30 juin, au moment où elle déposait chez lui le journaliste Diego Charles, lui aussi exécuté, à la rue Acacia à Christ Roi. Ces balles assassines interrompent la vie d'une jeune femme qui n'est jamais restée à l'arrière, d'abord dans la culture, les médias puis la politique.

Il est coutume chez nous de considérer les 33 ans comme « l'âge du Christ ». L'âge de tous les martyrs. Une épreuve que Netty n'a pas réussi à traverser, après avoir été à fond très tôt dans la vie. Déjà à 25 ans, on retrouvait Antoinette Duclaire comme manager du chanteur Jean Jean Roosevelt. Elle gérait la carrière artistique du natif de Jérémie, en 2013, année de la sortie de son troisième album titré « Y'a danger » et de son sacre aux VIIe jeux de la Francophonie.

Au-delà de ce rapport professionnel, JJ Roosevelt dit avoir perdu une sœur, une amie et un camarade de combat. Il n'arrive toujours pas à digérer la nouvelle. « Mwen pa vrèman gen fòs ak kouraj pou m pale. Tout moun konnen nivo rapò m ak Netty. Mwen pa rete dlo nan je m ankò. Mwen santi tout souf mwen ap koupe », a confié Jean Jean Roosevelt contacté par Ticket.
Actrice culturelle, au matin de sa vie, la native de Chantal, commune du département du Sud, est restée une mélomane. « Li te renmen lavi. Li te renmen mizik », raconte Stéphanie Boucher qui présente Netty comme une sœur que ses activités d'activiste féministe et politique lui ont offerte.

On voit Marie Antoinette Duclaire sur une vidéo publiée sur sa page Facebook, gaie, croquant la vie à pleines dents, comme si elle venait de gagner au loto, invitant à découvrir une chanson de son ancien protégé. Il s'agit de « Victime », figurant sur l'album « Ma direction » (2016), quatrième opus de Jean Jean Roosevelt. « Mizik sa se pou mwen Jean Jean te fè l. Mwen mèt fè jounen ap tande l, mwen pa p fatige », lance Netty. Les paroles de la chanson siéent à son combat, sous le costume de l'activiste politique enfilé depuis quelque temps. « On est des victimes du système. On est fatigué, on est fatigué. On en a assez. »

L'orchestre Septentrional a publié, mercredi 30 juin, une vidéo de Netty bougeant et chantant sous les notes d'une chanson de « La Boule de feu internationale ». « RIP Marie Antoinette Duclaire ‘’Netty’’. Fanatik. Djo kannèl », dit la légende qui accompagne la vidéo. 

Depuis quelque temps, c'est l'activiste politique qui a pris le dessus dans la vie publique de Netty. Comme porte-parole de la structure politique  Matris Liberasyon, Marie Antoinette Duclaire était très présente dans les médias, notamment les émissions de débat politique. Elle était aussi régulièrement invitée à intervenir partout dans des panels de discussion sur divers sujets. En octobre 2019, elle a été choisie parmi les 9 membres d'une « Commission de facilitation de la transition ». Par ailleurs, Netty est restée proche du combat féministe.

« Depi lane 2016, ou kanpe ak Nègès mawon. N ap goumen ansanm lontan. Angajman w pa janm febli. Batay ou pa janm kanpe. Nègès Mawon desann li byen ba pou salye w, Netty. Mèsi pou tout batay ou mennen bò kote nou pou fanm peyi d Ayiti, pou peyi w », a réagi Pascale Solages de l'organisation féministe Nègès Mawon, sur les réseaux sociaux, mercredi 30 juin. « Au moment des préparatifs pour lancer Demwazèl en janvier 2019, Netty nous avait confié sa voiture. Après la soirée, c'est chez elle que d'autres membres et moi avons dû dormir », se rappelle Stéphanie Boucher, membre de Demwazèl, une autre association féministe. « Netty te yon moun. Moun tout moun. Li te toujou la pou tout moun », poursuit-elle.

Les réactions face au départ d’Antoinette Duclaire fusent de partout. « Nou dwe w anpil. Pasyon w, patriyotis ou, enèji w pa p janm etenn », avance l'activiste politique Emmanuela Douyon. « Malgre tout fòs li, lapawòl pa ka tradui tout santiman. Nou sèlman ka santi l. Pou lavi, pou lanmou, pou byennèt. Chapo fanm ! », a écrit Nou pa p dòmi, structure de laquelle Netty était très proche. « Nou pa p fin peye w sa nou dwe w. Mèsi pou tout leson sakrifis, batay ak angajman. Yo rache w nan men nou. Pi gwo omaj la, se kontinye batay la. Nou pa p bay legen », a promis Pascale Solages.

Claudine Duclaire, sœur de Netty, souligne le support familial au combat de cette dernière. « Mwen ak manman m, nou te kanpe dèyè w nan batay la pou yon lòt Ayiti. Ou te renmen peyi w. Se pou san w pa koule pou granmesi. Tanpri, ba nou fòs, espesyalman manman m. Nou pa p janm bliye w », a-t-elle déclaré.

Le secteur culturel touché

Même si Marie Antoinette Duclaire s’est concentrée sur autre chose au fil des années, elle est restée accrochée à la musique, au HMI. « Mwen konn rele w Mana, ou konn rele m Atis mwen. Dlo nan je m, mwen pa konn sa pou m di. Mwen pa t pare pou move nouvèl sa Netty », a indiqué Rutshelle Guillaume. « Mwen santi di RIP p ap itil anyen. Sa p ap janm ka pote ankenn soulajman nan sa fanmi moun sa yo souf yo koupe a ap travèse. Pitit mwen te nan men Netty lakay li wikenn pase pandan m pa t menm Ayiti. Mwen santi m tris, vid, fatige, nève. Dlo nan je, men domaj sa pa p chanje anyen », a écrit Darline Desca.

Par ailleurs, d'autres stars ont annulé des rendez-vous en sympathies aux victimes. C'est le cas de Tony Mix et de Florence El Luche. Cette dernière a annoncé, mercredi 30 juin : « Nou dezole pou nou anonse videyo ‘’Dekonekte’’ a p ap ka sòti ankò pou premye jiyè a. Lavi moun pi enpòtan ke tout bagay. Sa fè lontan depi n ap kriye paske nivo ensekirite an Ayiti a pa janm sispann mete dlo nan je frè ak sè n yo. Nou kondane tout zak asasina ki chak jou pa janm sispann ogmante nan sosyete a. Nou swete fanmi ak zanmiNous viktim yo anpil kouraj. N ap ankouraje frè ak sè nou yo ki Ayiti pou yo pridan anpil. Kè m ap dechire. Ase silvouplè.  Nou bouke kriye ». « Mwen voye senpati m bay tout viktim yo.  anile live, mizik ak videyo ki te gen pou fèt e sòti premye jiyè yo akòz move nouvèl frè ak sè nou yo ki tonbe. M ap mande moun k ap fè zak sa yo pran yon ti konsyans. Mete w nan plas viktim yo, w ap santi doulè paran w », dixit le disc-jockey Tony Mix.

Nous rappelons que Marie Antoinette Duclaire a aussi fait partie de la grande famille de la presse. Elle a collaboré dans un premier temps avec Radio Pacific avant de rejoindre l'équipe de Radio Sans Fin (RSF). Sa dernière expérience à ce niveau fut avec le journal en ligne " La Repiblik " à côté de son ami Diego Charles.



Réagir à cet article