Jimmy Chérizier, dit Barbecue, revendique les pillages, lance sa révolution 

Publié le 2021-06-23 | lenouvelliste.com

Le chef de gang Jimmy Chérizier, alias Barbecue, est apparu ce mercredi sur une vidéo dans laquelle il fait part de ses nouvelles ambitions. Il était accompagné de plusieurs dizaines d’individus cagoulés et munis d’armes à feu et de machettes. Dans ce clip d’environ 5 minutes, devenu viral sur la Toile, Jimmy Chérizier, en treillis, s'illustre comme un chef de guerre qui harangue ses partisans, les enjoignant à se tenir prêts pour la « révolution ». « Revolisyon an kòmanse, prepare zam nou ( Préparez vos armes car la révolution commence) », scandent les malfrats. 

L’ancien policier converti en chef de gang a révélé que la coalition de gangs dénommée « G9 an fanmi e alye » est désormais une « force révolutionnaire ». « Nous constatons que le pays est pris en otage par un petit groupe depuis plus de 40 ans. Ce groupe a distribué des armes dans les quartiers populaires, nous incite à nous battre, ce, au profit de leurs intérêts. Ils ont détruit notre production nationale et notre système éducatif. Le peuple n’a pas accès à la santé et vit dans la misère. La jeunesse s’adonne à la prostitution », fait remarquer Jimmy Chérizier. 

Plus loin, le chef du G9 a appelé ses partisans à prendre les armes. « Ces armes sont là pour assurer notre défense. Nous demandons aux démunis, à ceux qu’on considère comme des bandits, aux opprimés de se joindre à la force révolutionnaire G9 afin de délivrer le pays, car ce système d’exploitation et d’inégalités a atteint ses limites », déclare-t-il. 

Jimmy Chérizier, considéré par plus d’un comme un allié de l’exécutif, a voulu se démarquer du pouvoir en place et de l’opposition. « Le PHTK (parti au pouvoir) veut organiser un référendum et des élections pour défendre ses intérêts. L’opposition exige un gouvernement de transition afin de pouvoir dilapider les ressources publiques. Les membres du secteur privé bénéficient de franchise et ne paient pas de taxes. En revanche, le peuple se retrouve seul, dépourvu de tout. Le temps est révolu. Nous allons utiliser nos armes contre tous ces secteurs », avertit-il. 

Par ailleurs, Jimmy Chérizier a justifié et revendiqué les actes de vandalisme orchestrés par des bandits armés dans des entreprises ces derniers jours. « Le peuple a faim. Il est dans la misère. Les gens n’en peuvent plus. Ils ont pris ce qui leur revient de droit. La force révolutionnaire G9 invite la population à prendre ce qui lui revient de droit. Notre argent se trouve dans les banques, les supermarchés et chez les concessionnaires. Il ne faut pas négliger de le récupérer », a-t-il appelé



Réagir à cet article