Coupe du Monde de la FIFA

Canada bat Haïti (1-0) et prend une sérieuse option

La sélection haïtienne de football, décimée par des blessures en cascade, a été battue (0-1) par le Canada, ce samedi 12 juin au stade Sylvio Cator dans le cadre du deuxième tour des éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022, zone Concacaf. Ce mardi 15 juin à Chicago (USA), les Grenadiers sont condamnés à l'exploit pour atteindre le tournoi octogonal final.

Publié le 2021-06-14 | lenouvelliste.com

La sélection canadienne de football a pris une sérieuse option sur la qualification pour l'ultime phase des éliminatoires de la Coupe du Monde, en battant Haïti, en déplacement, sur la plus petite des marges. Pour matérialiser ce succès, ils ont fait trembler les filets de Johnny Placide avant le premier quart d'heure de la rencontre. Cyle Larin (14e, 1-0), à l'affût, a bien profité d'une hésitation de la défense haïtienne pour catapulter le cuir au fond des filets, permettant au Canada d'ouvrir le score au grand dam des Grenadiers. 

Les Haïtiens, en réaction, ont essayé en vain de rétablir l'équilibre sur le tableau d'affichage, mais la défense canadienne, à chaque fois, a fait échec aux assauts répétés des Grenadiers. La mi-temps, bien maîtrisée par les coéquipiers de Jonathan, s'achevait en faveur de l'équipe canadienne qui a fait forte impression en première période. 

Pour tenter d'égaliser, le sélectionneur national a fait entrer Leverton Pierre à la place de Carnejy Antoine (46e). En effet, le joueur de Dunkerque, sans trouver la faille dans la défense adverse, a fait un match intéressant, en mettant en péril les Canadiens. Cinq minutes après l'heure de jeu, Jean-Jacques Pierre a opéré trois changements : Derrick Étienne Jr (Duckens Nazon, 65e), Stéphane Lambese (Carlens Arcus, 65e) et Kevin Lafrance (Steeven Saba, 65e). Dans la foulée les Grenadiers ont bousculé les Canadiens, ratant de peu le but égalisateur. 

Hervé Bazile, qui avait débuté la rencontre sur le banc des remplaçants, avait fait son entrée en jeu à la place de Simonsen Jeppe (78e). Toujours est-il qu'aucun but n'a été marqué. Et le score de (1-0) en faveur des Canadiens persistent jusqu'au coup de sifflet final. 

On retiendra que les Grenadiers, à l'image de Leverton Pierre et Steeven Saba, avaient fait une seconde période de toute beauté, et il ne manquait qu'un but pour couronner la belle prestation des Haïtiens qui, pour accéder au tournoi octogonal final de la Concacaf, doit aller battre le Canada, mardi 15 juin à Chicago (USA). 

Si l'on tient compte de la seconde période, les Grenadiers, sans crainte d'être démenti, ont un coup à jouer, car l'équipe canadienne avait montré pas mal de faiblesse et de lacune. Tout compte fait, comme en 2019 dans la Gold Cup, une "remontada" est encore possible ! 



Réagir à cet article