Foire gastronomique et artisanale pour célébrer la patronale de Jacmel

À l’initiative de la mairie de Jacmel, en liaison avec la Direction départementale agricole du Sud-Est, la métropole du Sud-Est a accueilli, le samedi 1er mai 2021, la traditionnelle foire gastronomique et artisanale. Tenue à la fois sur la place Toussaint Louverture et le site de l’ancienne école des Sœurs de Jacmel, cet événement annuel a mis en avant la production agricole locale et les talents des artisans de la ville de René Depestre. Un double événement pour  célébrer Saint-Jacques et Saint-Philippe. Le public a répondu à l’appel.

Publié le 2021-05-05 | lenouvelliste.com

Dans une ambiance festive, d’animations, d’expositions, de partage d’informations et de dégustation, autour du thème « Byen jere resous nou yo pou n ka fè fas ak tout risk ki pandye sou sektè agrikòl la», la foire gastronomique s’est déroulée sur le site de l’ancienne école des Sœurs, à proximité de l’hôtel de ville. Les visiteurs ont investi les lieux. Le regardeur parcourt les stands. Un ensemble de produits agricoles, des fruits et des légumes destinés à la consommation ont été exposé : bananes, ignames, maïs moulu, riz, corossols, ananas, papaye, oranges, choux, carottes..  

Plusieurs entreprises ont proposé aux visiteurs une variété de produits agricoles. On retrouve le stand « Mache fanm atizan Planspa », proposant de produits vivriers aux participants. Pour sa part, l’entreprise Machandal se spécialisant dans la transformation des produits locaux offre certains produits de consommation et de beauté. Le Centre de transformation, lui, expose, entre autres, liqueur, crémasse, confiture. Un peu plus loin, on tombe sur l’entreprise de Mayilò lokal qui offre du mais moulu, du chanmchanm et tèt mayi.

Sur la place Toussaint Louverture, les artisans ont monté la garde. Une variété d’œuvres faites de main d'artisans sont exposées à l'appréciation du regardeur. Peinture sur toile, poterie, broderie, vannerie, latanier, objets de rebut, crochet/macramé, tasses, képis, gobelets, sacs, maillots, art et décor, entre autres, étaient placés à l’appréciation d’un public hétérogène et curieux qui avait fait le déplacement. Les autorités n’ont pas caché leur satisfaction.

« Je suis heureux de voir réunir ce beau monde à Jacmel, dans la paix et la sérénité. Je déclare que Jacmel est la ville où règnent la paix et la sécurité. Je souhaite que les autres départements du pays  développent cette culture de paix que nous offrons aujourd’hui de manière à influencer la ville de Port-au-Prince. Si l'on veut avoir la paix, on n’a qu’à suivre l’exemple de Jacmel pour offrir au public ce que le pays a de meilleur », a déclaré le maire de Jacmel, Maky Tessa, tout en sirotant son liqueur.

Prenant part à l’événement, un participant, voulant garder l’anonymat, se dit content de découvrir les richesses du Sud-Est. « Je pense que c’est une bonne chose de mettre en valeur nos produits agricoles et notre artisanat. Je salue cette initiative réalisée  dans un contexte de grande incertitude. L’événement prouve que nous continuons à nous battre pour que ce pays ne meure pas. Il faut continuer à encourager la production locale et nos artisans qui nous proposent toujours de belles œuvres ».



Réagir à cet article