Les trois finalistes du concours de photojournalisme connus

Publié le 2021-05-04 | lenouvelliste.com

Immortaliser un moment, un fait de la vie quotidienne à travers un concours de photographie tout en promouvant les droits humains en Haïti pour marquer la Journée mondiale de la liberté de la presse célébrée tous les 3 mai, tel est l’objectif que se donne Wellcom, avec le soutien de l’Union européenne dans le cadre de ses programmes de droits humains et sous l’expertise du K2D. À cet effet, la finale du concours de photojournalisme s'est tenue ce lundi 3 mai 2021 dans les locaux de l’Institut français en Haïti, lequel concours remporté haut la main par le photojournaliste Ralph Tedy Erol.

Une image vaut mille mots, disait le philosophe chinois Confucius. La majestuosité et l’instinct créatif retrouvés chez ces photojournalistes, dont la capture a été exposée dans cette salle, montrent que ces derniers ont su être au bon endroit et au bon moment. Le concours de photojournalisme rentre dans le cadre d’un projet de valorisation des travailleurs de la presse qui, selon le président du Kolektif 2 Dimansyon, font face à de grandes difficultés dans l’exercice de leurs fonctions. « Haïti a perdu cette année 21 places dans le classement publié récemment par Reporters sans frontières, il nous fallait trouver une façon de marquer malgré tout cette date en mobilisant des membres de ce secteur (presse) mais également le public en général. Lorsque Wellcom et l’UE ont fait appel à notre expertise en vue de matérialiser cette idée, on a jugé bon de nous mettre au service de cette profession. C’est une grande première, un concours de photojournalisme en Haïti », a déclaré Pierre Michel Jean, président du Kolektif 2D.

« Il y a vraiment énormément de talents dans la société haïtienne et en matière de photographie également. Même les participants qui n’ont pas gagné montrent un talent et des potentiels remarquables. Je suis très heureuse que l’Union européenne qui est vraiment une fervente défenseure de la liberté de la presse soit là aujourd’hui pour souligner son attachement aux travaux incomparables que font les journalistes… Une presse libre est l’un des fondamentaux de l’État de droit et de la démocratie », de l’avis de l’ambassadeur de l’Union européenne en Haïti, qui a remis les prix aux gagnants.

Le photojournaliste Ralph Tedy Erol, sacré première place à ce concours et gagnant du prix du public s’estime heureux de remporter ce concours qui pour lui est un point de départ vers d’autres contrées. « Je me sens très fier de remporter ce concours et bien sûr je ne serai pas arrivé là sans l’encouragement du public qui a toujours cru en moi. Je pense que ce prix sera pour moi une source de motivation », se réjouit le photojournaliste qui à travers sa photographie montre un homme debout d’un air déterminé, poing levé avec la Constitution de 1987 en main, devant une barricade de pneus enflammés. « Cette photo, je l’ai prise à Carrefour Ti four (Port-au-Prince) le 15 janvier 2021 lors d’une manifestation. J’ai vu l’homme, motivé devant cette barricade, étant donné que c’est un sujet d’actualité, je me suis dit que cela vaut la peine d’immortaliser cette image », a raconté M. Erol.

Les participants avaient jusqu’au 15 avril 2021 pour soumettre les photographies qui devaient tourner autour de : instantané de société, perspectives de femmes et portrait de l’actualité. Au-delà des jurés qui avaient à choisir les 3 meilleures, suivant la thématique retenue, parmi les 26 photos et cette année, le public également a fait le même choix à travers leurs votes sur les réseaux sociaux. Les photojournalistes Richard Pierrin et Denilson Mentor occupent respectivement les deuxième et troisième places dans ce concours dont les organisateurs disent déjà axer sur la prochaine édition.



Réagir à cet article