Pour une chaine de valeur cacao compétitive et durable

Lors de la tenue du 11e Sommet international de la Finance, un panel a été consacré à la filière cacao. Les quatre intervenants, dont deux étrangers, ont fait le point sur la situation mondiale et relevé les forces et les faiblesses de la filière en Haïti  en vue de parvenir à une chaine de valeur compétitive et durable. Des propositions ont été faites pour que le pays puisse se faire une place dans cette filière dont la production mondiale avoisine les 4,5 millions de tonnes annuellement.  

Jose Flecher
Par Jose Flecher
23 avr. 2021 | Lecture : 3 min.

Haïti ne figure pas parmi les grands pays producteurs de cacao. On parle d’une production avoisinant les 7 500 tonnes par an pour une superficie estimant à environ 15 000 hectares. Cette denrée génère au pays huit millions de dollars américains l’an, ce qui représente 28% des exportations totales des produits agricoles. Ils sont nombreux à vivre de cette culture. Selon l’animateur du panel, Gary Jérôme, 25 000 producteurs vivent de cette culture. Aussi poursuit-il, les producteurs ne sont pas seuls dans cette chaîne. L’agronome enumèr

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.