2e édition de la Journée de la qualité de l'AHMAQ

L’Association haïtienne pour le management de la qualité (AHMAQ), en partenariat avec le Bureau haïtien de normalisation (BHN), a accouché vendredi 26 mars la 2e édition de la Journée de la qualité. Un public en présentiel et des internautes ont interagi aux discussions déroulées autour du thème : « La qualité : levier de croissance et de développement de la production nationale».

Publié le 2021-04-07 | Le Nouvelliste

« J’ai beaucoup appris durant cette journée de formation sur la normalisation et la qualité. Des panels ont débattu des sujets divers autour de la qualité mais celui autour de la sécurité des denrées alimentaires a retenu mon attention. Les efforts engrangés par des entreprises en Haïti face à l’entretien des denrées alimentaires a sensibilisé à la nécessité de prendre en charge la santé des aliments et protéger ainsi la santé des consommateurs », a confié Marckly Hélène Castro Clairvoyant, une participante de la 2e édition de la Journée de la qualité organisée par la AHMAQ dans les locaux de Banj. La jeune étudiante en science juridique et en hôtellerie a encouragé une mobilisation collective de tous les acteurs de chaque entreprise afin d’appliquer les normes de la qualité au profit du bien-être de la société.

Contacté par le journal, Marc Donald Saint-Ange, président de la Ahmaq, a qualifié la 2e édition de totale réussite comparativement à la première. « Nous avons plus d'intervenants par rapport à la première et nous utilisons la technologie pour faire intervenir 90% de nos intervenants haïtiens et étrangers », a fait savoir M. Saint-Ange. 

Le fondateur de l'AHMAQ a pointé du doigt l'absence d'un cadre légal considéré comme un frein à l'expansion des activités de normalisation en Haïti. «Un projet de loi portant sur la création d’un Conseil national de la normalisation, de certification et de promotion de la qualité a été soumis au Parlement depuis juillet 2012 mais reste sans suite nécessaire. Ce Centre national a pour mission d’organiser et de gérer les activités de normalisation, de certification, de métrologie industrielle, de promotion de la qualité et d’appuyer techniquement toute action visant ces objectifs », a mentionné le président de l'AHMAQ dans son allocution de circonstance.

Plusieurs panels, dont un sur l’infrastructure de la qualité avec Bernard Bau (Industrial development officer at UNIDO), Ahoti Yapo François (regional director at IEC Africa regional centre (IEC-AFRC)), Amaury Santos (regional director at IEC, LARC/Latin America regional centre), Monorde CIVIL (directeur du BNH), un deuxième sur la sécurité des denrées alimentaires avec Ghislaine Muyangata (consultante IFC), Sanata Berthe (consultante IFC) – un troisième sur la bonne gouvernance et la corruption avec Thierry Tape (directeur commercial à CODINORM), Mackès Révolus (chargé de formation et d’information at BHN) – et le quatrième sur le lien entre la qualité et la responsabilité sociétale des entreprises avec Lorraine Simard (Présidente cofondatrice et conseillère sénior environnement et leadership sociétal, comité 21 Québec), Marie-Claude Drouin (secrétaire générale du Réseau normalisation et francophonie), Nelly Mengue (expert junior, Cellule femmes et normalisation du Cameroun), Francine Nanga-Nke (responsable des communications, Cellule femmes et normalisation du Cameroun) ont animé cette journée de qualité.  

Une séance de partage d’expériences des entreprises engagées dans la qualité s’est ensuivie. Justine Parot (chargée de missions QHSE chez SEQENS Cosmetics), Paola Henry (RH de Brasserie La Couronne), Wilkens Ader Laroche (responsable qualité et sécurité des denrées alimentaires de CBC et vice-président de l’AHMAQ) ont été les intervenants.

Caraibean Botling Compagny (CBC) Culligan, CARISA, LS Management et Quality Consulting et Annou Vizite Agency ont supporté cette initiative avec pour cible femmes et hommes d'affaires, entrepreneurs, universitaires et professionnels.

Junior Pinvin pinvinj@gmail.com Auteur

Réagir à cet article