Tracy de Magic Girls vous revient pour de bon

Savez-vous que Tracy de Magic Girls se nomme Jennecy Fontil ? Quelle que soit votre réponse à cette question, il importe de savoir que la jeune femme se prépare à revenir dans votre vie. Pour de bon cette fois-ci. Les deux derniers morceaux qu’elle a sortis, à savoir « Lage pye m », en collaboration avec Nickenson Prud’Homme, et « M t ka di w wi », n’ont qu’un seul objectif : reconnecter l’artiste au public.

Publié le 2021-03-25 | lenouvelliste.com

« Je veux que le public sache que je suis toujours aussi amoureuse de la musique et que je consens beaucoup de sacrifices pour me mettre à point et continuer à me perfectionner ». Voilà les premières paroles exprimées par l’artiste connue sous le nom de Tracy Magic Girls lors de notre entrevue téléphonique. Tracy s’est fait connaître à travers le groupe Magic Girls. On l’a ensuite retrouvée sur une collaboration avec Queen B, « Yo pa p konprann nou », un ou deux singles et des apparitions çà et là, puis pas grand-chose, sinon une présence accrue sur les réseaux sociaux.

En mars 2020, avant que la Covid-19 ne mette le monde à genoux, elle a sorti « Lage pye m », en collaboration avec Nickenson Prud’Homme. À en croire les dires de l’artiste, cette chanson aurait dû être le début d’un renouveau mais la pandémie en avait décidé autrement. En effet, la tournée médiatique et tout le schéma marketing ont dû être renvoyés. Plus de 10 mois après cette première chanson, Tracy lance « M te ka di w wi », une chanson qui parle d’amour. Un thème qui ne lui est pas inconnu. Elle précise cependant avoir changé et vouloir être comme une messagère. « J’évolue à présent dans une autre sphère. Avec le niveau de maturité que j’acquiers en ce moment, il y a des textes que je ne m’approprierai plus. Il y a des choses que je ne ferai plus. Je veux prêcher la positivité et je promets qu’il y aura désormais des leçons à tirer de mes chansons », clame-t-elle.

Ayant émigré aux États-Unis il y a maintenant quatre ans, Tracy ne rêve que de revenir à la rencontre de ses fans. Elle projette de se montrer sur la terre de Dessalines avant l’été : « Je suis très excitée et fin prête pour venir en Haïti. Je me suis déjà arrangée pour avoir des collaborations une fois sur place », confie-t-elle. Outre la musique, Jennecy Fontil dit poursuivre ses études,  affirme suivre des cours pour devenir agente immobilière « Real Estate agent » au pays du drapeau étoilé. De plus, elle vise la mode et veut créer sa propre entreprise : « Tracy Fashion Blue », une manière de partager toutes ses passions avec le public, ajoute-t-elle.

Se prononçant sur la crise que vit le pays, l’artiste dit être désorientée : « Même si je ne vis plus en Haïti, ma famille y est encore. La situation est vraiment stressante. J’espère qu’un jour on arrivera enfin à vivre comme des gens normaux chez moi », indique celle qui a décidé de quitter la Floride où elle avait élu domicile durant ses premiers mois aux États-Unis pour s’établir à New York. Par ailleurs, elle estime qu’il y a beaucoup de talents dans la nouvelle génération de chanteurs. Elle en a profité pour rappeler qu'elle supporte la cause des femmes. Selon elle, il y a un manque criant de femmes dans le secteur : « M ta renmen plis fanm kanpe. Anpil moun ap itilize fanm yo, bliye talan nou, se lòt bagay yo wè. Mwen vle nou gen fòs ak motivasyon pou nou kanpe epi pou nou vanse », souligne-t-elle.  



Réagir à cet article