Vive la rupture !

Publié le 2021-03-19 | Le Nouvelliste

Jean-Jacques Pierre au sommet de sont art, c'était dans l'Hexagone où il a reçu une large formation technique ( en football, éducation physique, nutrition sportive). Que le meilleur commence pour lui sur le banc de touche de l'équipe nationale. C'est notre souhait à l'occasion du match Haïti-Bélize dans un contexte sociopolitique stressant.
En entamant ainsi la campagne de la Coupe du monde 2022, Haïti rompt avec une tradition d'au moins une dizaine d'années, celle d'un étranger à la direction de son équipe nationale (Armelio Garcia (Cuba); Blake Cantero (Colombie); Jorge Castelli (Argentine); Marc Collat et Patrice Neveu (France).
Avec un rassemblement plus que tardif, et compte tenu du fait que la Fifa ne prendra pas à sa charge les frais de séjour des sélectionnés à l'étranger dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde, les problèmes ne manquent pas.
On reprend les habitudes et l'on recommence. Dans ce contexte de mer houleuse, le nouveau capitaine devra se débrouiller à bord comme Maître Jean-Jacques.

Ses derniers articles

Réagir à cet article